AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 #??? www.déchetshumains.com

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: #??? www.déchetshumains.com   Dim 10 Mar - 15:01

« Il faut rire avant d’être heureux, de peur de mourir sans avoir ri - Jean de La Bruyère »
we are young... and drunk !
« ramène-toi ! ce soir, soirée chez E. on s'en rappellera longtemps ! » Réveil difficile après un lendemain de révisions plutôt longues, tu ouvres un oeil en entendant ton portable vibrer bruyamment sur le sol à deux centimètres de ton oreille. Acheter un sommier pour le matelas. Cela ne fait pas longtemps que tu vis seule, mais déjà tu connais les difficultés de vivre sans maman. Un vieux frigidaire vide et bruyant, un appartement sans beaucoup de meubles et des paquets de fringues pas repassés par terre. Pourtant, tu étais habituée à faire le ménage et tout ce qui était nécessaire pour avoir une maison propre quand tu n'étais pas seule, mais à présent tu as l'impression qu'il faudrait arrêter de dormir pour avoir le temps de tout faire. Alors tu vis dans ton bordel. Au moins il est propre, pour le peu de conscience qu'il te reste. Tu jettes ton bras par terre pour attraper ton portable vibrant en grognant et lis le message les yeux à moitié clos. Une soirée. Arg. La personne qui l'organise est une spécialiste des soirées à thème, et en effet, le message suivant dit « thème : forever young ! Ce soir on reprend tous notre première cuite ! » Ah, la première cuite. Cela fait quelques années que tu l'as prise mais tu t'en rappelles encore comme si c'était hier. Enfin, la cuite en elle même a un peu disparu de ta mémoire mais la gueule de bois du lendemain est mémorable. Tu repousses ton énorme couette jusqu'à tes pieds avant de te lever et d'allumer la bouilloire d'eau. Du thé, la façon la plus douce de se réveiller. En attendant que ça chauffe, tu pousses les fringues qui sont sur la table et les pose sur le canapé en réfléchissant à ce que tu vas porter le soir. C'est le sifflet de la bouilloire annonçant que l'eau est chaude qui te sort de tes pensées, mais au moins tu as trouvé ce qu'il te faut. La journée est séparée entre les révisions, le rangement de l'appartement et la confection du costume que tu porteras ce soir. Tu n'avais pas prévu de boire donc il est possible que tu tiennes les cheveux des filles qui vomissent plutôt que de le faire toi-même, mais la soirée s'annonce quand même bonne. Vers dix-huit heure tu commences à te préparer : enfiler ta robe de fée que tu avais portée deux années auparavant pour Halloween. La première remarque faite selon le reflet du miroir est : soit elle a rétrécit dans le placard, soit tu as grossit car elle est un peu trop courte à ton gout. Tu n'es pas habituée à porter des vêtements aussi courts qu'un short de plage. Tan pis, pas le temps de trouver autre chose à mettre de toute façon, tu te coiffes, te maquille et attrapes ton sac avant d'enfiler tes ballerines et tes ailes. La soirée bat déjà de son feu lorsque tu arrives, E. t'accueille avec une haleine déjà embaumée d'alcool, ce qui te fait rire. Tu attrapes un verre de Manzana RedBull avant d'aller sur la piste retrouver des têtes connues. Un mois. Cela fait un mois que tu n'es pas sortie faire la fête et que tu révises sans cesse, tous les soirs. Ce moment était la seule chose dont tu avais besoin à ce moment là. Tu croises avec plaisir de nouveaux visages, tu leur souris en riant, tu reprends un verre, tu danses. Et tu aperçois Judi debout sur le canapé... « JUDIIII !! » A voir les gens se retourner et s'écarter tu as du crier assez fort, mais peu importe, tu cours vers ton ami et le rejoins sur le sofa en sautant.
made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: #??? www.déchetshumains.com   Dim 10 Mar - 17:16


Tu t'es vu quand t'as bu ?
Ft. Izoé & Judi.


Je m'étais laissé aller. Grandement. Et pourtant cela ne m'empêchais pas de m'amuser, loin de là. Je savais pertinemment que je ne tenais pas l'alcool et j'avais accepté ses verres sans rechigné. Je ne connaissais pas la plupart des personnes qui se trouvaient ici. D'ailleurs je m'en fichais royalement. Je voulais un temps soit peu oublié mes tracas quotidiens et faire la fête. J'étais jeune, alors autant en profiter. Seulement j'allais le regretter dès le lendemain. Je savais déjà que ma mère allait hurler pour avoir seulement oser boire de l'alcool, sans parler du mal de crâne qui s'annonçait médiocre. Pourtant j'étais encore là, au milieu de la piste à me déhancher stupidement le regard flou, la tête dans les nuages et le sourire aux lèvres. Oh que oui je riais ! Mais tellement innocemment ! Je sentais des corps se frotter contre moi et malgré ces gestes déplacés auquel j'aurais toute suite pris dégoût je ne bougeais pas. Il faisait chaud, tellement chaud, il fallait que je me repose. Que je trouve un coin tranquille histoire de me remettre de toutes ses nouvelles sensations. La difficulté s'annonçait déjà lorsque j'essayais tant bien que mal de me déplacé. Je m'effondrais sur un canapé qui jonchait au milieu de la pièce. Malheureusement pour moi un couple me toisa méchamment. Le garçon, un genre de faux bad boy m'adressa aussitôt. "Tu vois pas que c'est occupé abrutis ? Va cuvé ailleurs !" Je lui riais au nez avant de sautiller comme un idiot sur le canapé. le couple en question m'injuria avant de filer à l'étage. Je continuais mes sauts incessants jusqu'à ce qu'une tête aussi blonde que la mienne me saute au cou. "JUDIIII !!"J'aurais reconnu cette voix entre mille feu, mais sous l'effet de l'alcool j'essaye tant bien que mal de mettre un nom sur ce visage. C'est là que tout bascule. Je tombe à la renverses sur cette personne qui me semble inconnue. Position peu fâcheuse mais je me sens tellement bien contre elle. Contre ce corps chaud. "T'es belle !" Je ne bouge pas. Je ne donnerais ma place pour rien au monde pourtant une voix me répétais sans cesse que la personne en question serait d'un tout autre avis. Mon visage s'enfouit machinalement contre la poitrine de cette dernière. Geste déplacé. Je la voyais déjà arrivée la baffe. J'allais le regretté. Mais demain serait un tout autre jour.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: #??? www.déchetshumains.com   Dim 10 Mar - 19:03

« Il faut rire avant d’être heureux, de peur de mourir sans avoir ri - Jean de La Bruyère »
we are young... and drunk !
« Pas obligé de me crier dans les oreilles hein ! » tu entends de façon lointaine en appelant ton ami, courant vers lui en te prenant pour une véritable fée. Ce dernier détail qui montre que tu as déjà bu un verre de trop et qu'il est grand temps de poser celui que tu as à la main. Oui, celui que tu renverses à moitié en sautillant vers le canapé. D'ailleurs, le gobelet a disparut mystérieusement lorsque tu arrives à destination et que tu sautes sur Judi pour lui dire bonjour « Oh ! Judiii !! T'as aussi trop buuuu !! » tu cris lorsque vous tombez tous les deux de façon tout à fait gracieuse, avachis comme des otaries brûlantes sur les coussins. Le blond prononce quelque chose que tu ne comprends pas avant de mettre son visage dans ton décolleté. Tu éclates de rire en te disant qu'une minute de plus dans cette position et soit il vomit dans ta robe, soit tu t'endors un garçon entre tes seins. Aucune de ces possibilités te convenant, tu le repousses en riant aux éclats, le fais tomber par terre et l'aide à se relever après avoir lutter toi-même. « Allez !! On danse !! » Tes cheveux humides et un peu collants s'envolent aux mouvements de ton corps et tu tournoies gaiement telle une princesse au milieu de la piste. Tu tournes, tournes, tournes jusqu'à ce que sans prévenir l'alcool appel à remonter. La main postée devant la bouche, tu arrêtes ton ami complètement perché qui danse sur à cloche pieds et le prends par la main pour le traîner aux toilettes. Il te faut quelqu'un pour te tenir les cheveux quand même. Vous vous enfermez dans la salle de bain - tu remarques que la baignoire est immense et qu'il y a des bougies éteintes partout, et tu te fais une remarque furtive à toi-même ressemblant à « c'est pas propre les salles de bains avec les toilettes dedans c'est comme se brosser les dents avec des effluves de caca. ». Une bonne fois pour toute tu montes la lunette des toilettes et vomis de façon royale et angélique dedans. Tu sens les mains de ton amis te tenir les cheveux et commencer à jouer avec, mais une fois que tu as terminé Judi te les tire pour prendre ta place. « Désolé hein ! T'as pas de cheveux alors je peux pas t'aider ! » Oh que vous êtes glorieux tous les deux, la fête à peine commencée, l'un la tête dans les toilettes et l'autre à faire des bulles la tronche dans le lavabo.
made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: #??? www.déchetshumains.com   Lun 11 Mar - 20:21


Tu t'es vu quand t'as bu ?
Ft. Izoé & Judi.

Depuis plusieurs secondes j'essayais en vain de trouver un nom à cette silhouette qui m'était familière. J'avais bu une certaine dose d'alcool qui avait en quelque sorte ravagée plus de la moitié de mes neurones. Malgré cela l'alcool avait un effet plus ou moins positif sur ma personne. La désinhibition. Sans même ressentir le moindre embarras mon visage était toujours enfouis sur la poitrine généreuse de cette charmante inconnue. "Oh ! Judiii !! T'as aussi trop buuuu !!" Je m'esclaffais assez fortement sans réellement me contrôler. En relevant la tête difficilement mon visage s’éclaircit aussitôt. Izoé. Que je pouvais être stupide. Il n'y avait qu'elle pour hurler mon prénom de cette manière surtout avec un coup dans le nez. J'avais peut-être trop bu mais malheureusement Izoé n'était pas l'un des meilleurs exemples à suivre. Elle souriait bêtement et par moment elle était prise par d'inexplicables fous rires. Sans parler du fait que ma tête reposait toujours sur sa poitrine et que cela ne la dérangeait nullement. Ah ! Ce bonheur d'être ivre mort. Tu parles ! "J'ai bu comme un trou ! Mais toi aussi. HIC !!!" J'explosais à nouveau de rire avant de me retrouver au sol les jambes en l'air et la tête sous la table basse. Merci Izoé ! Pourtant ceci me fit à nouveau rire comme un idiot. Heureusement que j'étais ivre car en temps normal j'aurais eu des difficultés à me remettre d'une chute aussi grotesque et honteuse. Je n'eus nullement le temps de me rétablir de mes émotions que Izoé me trainait déjà sur la piste de danse. Évidemment, je me raccrochais tant bien que mal à ses doigts. La tête me tournait, mes yeux était toujours autant voilés par une espèce de brouillard indescriptible. Pourtant j'étais là avec elle au milieu de la piste poussé par des rires incontrôlables et à reproduire toutes sortes de mouvements de danse étrange. Mais Izoé trouva le moyen de couper ce délire assez loufoque en me m'entrainant à nouveau par la main. Changement total de décor. Dis donc après un immense salon remplit de personnes aussi bourrés que moi je me retrouvais dans une salle de bain avec une décoration pour le moins assez étrange. C'était quoi ces bougies ? Puis ce bruit ? A peine mon regard c'était retourné vers Izoé que je la vis vomir ses tripes. Très glamour dis donc. Enfin quoiqu'il en soit je me précipitais déjà à sa rescousse pour soutenir ses cheveux ainsi que son visage. Je repensais à son idiotie dîtes tout à l'heure. Même ivre elle pouvait sortir des choses étranges. Enfin pour le moment son visage se retrouvait dans la cuvette des chiottes, c'était moyennement amusant. J'avais l'air plutôt fier de moi à la soutenir ainsi. D'être un héros. J'avais l'impression de ne rien ressentir des méfaits de l'alcool. Sauf que l'odeur du vomis ne m'aidait en rien. A peine Izoé avait relevé son visage de la cuvette, que je la poussais soudainement pour y vomir également mes tripes. Quel spectacle ! On n'était beau tous les deux avachis sur la cuvette des chiottes. Izoé trouva une phrase digne d'elle pour briser le silence. "Désolé hein ! T'as pas de cheveux alors je peux pas t'aider !" Mon dieu que j'avais mal à l'estomac. Je faisais moins le fier dans cette position. J'attrapais machinalement une serviette de bain histoire de m'essuyer la bouche. De toute façon le propriétaire de la maison allait faire le grand ménage sans doute le lendemain donc ce n'était pas une serviette remplit de vomis qui allait le bloquer. Quoique. "Je t'aurais bien embrassé mais vu mon haleine de phoque je vais éviter ! Je ne savais pas que tu venais à la fête Zouzou. Si j'avais su j'aurais diminué ma consommation d'alcool et surtout que j'aurais pu éviter de plonger ma tête dans tes seins. Je crois que même vieux atteint d'une quelconque déficience je m'en souviendrais toujours de cette bêtise!"

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: #??? www.déchetshumains.com   Jeu 14 Mar - 23:53

« Il faut rire avant d’être heureux, de peur de mourir sans avoir ri - Jean de La Bruyère »
we are young... and drunk !
Tu t'asperges le visage d'eau en respirant comme une baleine sous le robinet, en crachant les restants de vomis qui se trouvent dans ta bouche, puis en attrapant du dentifrice et en te rinçant la bouche, juste pour le côté agréable de la chose. Soulagée, tu te retournes vers ton ami qui s'essuie la bouche avec une serviette, les yeux dans le vide. A la vue de la situation, tu éclates de rire en glissant par terre pour rejoindre Judi, repliant les jambes sans faire attention à la robe trop courte et à la possibilité d'une vue sur ta culotte. Il y a des moments où ce genre de détails passent étrangement outre. « ça faisait longtemps qu'on ne s'étaient pas retrouvés dans cet état ! » Tu prends la serviette des mains du jeune blond et te glisses vers la baignoire pour faire couler l'eau et la mouiller, en faisant attention de ne pas glisser dedans avant de lui rendre en ajoutant « Débarbouilles-toi tu te sentiras mieux après. » Un silence s'installe quelques secondes, le temps qu'il faut pour que Judi se rince le visage avec la serviette et qu'il dise "Je t'aurais bien embrassé mais vu mon haleine de phoque je vais éviter ! Je ne savais pas que tu venais à la fête Zouzou. Si j'avais su j'aurais diminué ma consommation d'alcool et surtout que j'aurais pu éviter de plonger ma tête dans tes seins. Je crois que même vieux atteint d'une quelconque déficience je m'en souviendrais toujours de cette bêtise!" A ces mots tu éclates de nouveau de rire. Vu votre relation tu n'en as rien à faire qu'il mette sa tête dans ton décolleté, de toute façon alcoolisés comme vous êtes en dehors d'un énorme mal de crâne il ne restera pas grand chose demain de cette soirée. « C'est sur que question poitrine tu aurais pu trouver plus confortable et rebondi que ma miniature mais t'inquiète, on va dire qu'on est juste tombé hein ! » Ce qui est en partie le cas de toute façon. De nouveau tu jettes un oeil à la pièce dans laquelle vous vous trouvez et penses à voix haute « J'espère que c'est pas les bougies de ses parents... » N'aimant pas trop cette idée, tu la chasse en secouant la tête avant de regarder ton ami reposer la serviette trempée. Son t-shirt aussi est tout mouillé alors tu soupires bruyamment en disant « T'aurais du me dire que tu as besoin d'un bavoir pour t'essuyer la bouche espèce de bébé ! » Remarque on-ne-peut-plus inutile et ridicule étant donné que tes propres cheveux sont aspergés d'eau et que des deux il est difficile de savoir lequel est le plus immature.
made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: #??? www.déchetshumains.com   Ven 22 Mar - 20:21


Tu t'es vu quand t'as bu ?
Ft. Izoé & Judi.

Ma tête reposait toujours sur le carrelage froid de la salle de bain. Cette sensation de fraîcheur me fit énormément de bien. J'avais cette forte impression qu'une migraine allait pointer le bout de son nez, c'est pourquoi je fermais les yeux instinctivement pour éviter cette douleur lancinante. "Ça faisait longtemps qu'on ne s'étaient pas retrouvés dans cet état !" Je souriais à cette vague pensée. La dernière fois que mon état fut aussi pitoyable qu'actuellement, je m'étais retrouvé sur une table à moitié nu en dansant La Macarena. Fort heureusement pour moi aucune vidéos de ce moment circulent sur internet. Du moins je l'espère. "Tu sais bien Zouzou que je ne tiens pas l'alcool. Un simple malheureux verre et je tombe dans une ivresse chaotique ! Heureusement que tu es là !" Sous les conseils avisés de Izoé je me débarbouille avec difficulté le visage avant de retrouvé la fraîcheur du sol. La tête me tournait légèrement. Je crois que nous allions finir par nous endormir ici. Je présentais déjà la fameuse gueule bois et ma mère hurlant au désespoir. Certes je n'étais pas le plus mauvais des fils mais, je n'étais pas un modèle exemplaire non plus. J'étais comme toutes ces personnes perdues en quête d'une identité, d'un exemple un prendre. J'avais en quelque sorte un besoin de m'évader de temps à autre d'oublier ma triste vie qui ne se résumait qu'à des échecs permanents. "C'est sur que question poitrine tu aurais pu trouver plus confortable et rebondi que ma miniature mais t'inquiète, on va dire qu'on est juste tombé hein !" J'avais encore la force de rire. En effet j'aurais pu tomber sur pire. Mais j'étais soudainement rassuré de ne pas être tombé sur une autre femme. Je me voyais mal expliquer à une inconnue que la cause de mon visage sur sa poitrine n'étais que l'alcool. D'ailleurs vous savez bien plus que moi que les femmes ont tendance à être légèrement susceptibles. "Cela dit ta poitrine est confortable. J'ai bien envie la prochainement fois de m'en servir comme oreiller." Je ricanais bêtement avant d'examiner la pièce d'un œil attentif. J'avais complètement oublié les bougies qui trônaient près de la baignoire. Je me demandais à quoi pouvaient-elles bien servir ? Je priais intérieurement que personne ne vienne subitement gâcher ce moment de plénitude et de calme pour aller se jeter dans la baignoire avec sa conquête du soir. Mon dieu. J'imaginais déjà les parents se ramener dans la pièce et... "Beurk Zouzou. Ne va pas plus loin dans tes pensées j'ai déjà vider la moitié de mon estomac." Je m'essuyais la bouche à l'aide du revers de ma manche. Pas très propre tout ceci mais je n'étais pas en présence de la Reine d’Angleterre puis Izoé avait l'habitude de mes manières peu inhabituelles. "Chut.. Tu as vu dans quel état tu es ? Tu comptes attraper le mâle ainsi ? C'est pas gagné ! Bon on fais quoi ? On dors ici ou bien on vague à nos occupations habituelles, c'est à dire faire les pitres ?"

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: #??? www.déchetshumains.com   Dim 31 Mar - 14:27

« Il faut rire avant d’être heureux, de peur de mourir sans avoir ri - Jean de La Bruyère »
we are young... and drunk !
Il y a quelques années seulement, les soirées dans lesquelles tu étaient invitée ressemblaient plutôt à des fêtes d'anniversaires pour les enfants, dans lesquelles la principale boisson proposée était le jus d'orange où à la limite le Coca. A vrai dire, ces boissons n'ont pas vraiment changées depuis, elles sont juste aromatisées par de l'alcool histoire de rendre les choses un peu plus folles. « Je sais, je suis indispensable ! » tu rigolais, bien sur, mais à vrai dire ce n'était pas la première fois que vous vous retrouviez dans cette situation : tous les deux à vomir dans une salle de bain inconnue. Et puis tu explosais de rire lorsque ton ami te dis qu'il aimerait bien dormir sur ta poitrine, ce qui t'étonna car il pouvait tout à fait trouver plus confortable, mais qui te fit tout de même plaisir car... Tu étais bourrés et que n'importe quoi te faisait plaisir dans ce genre de moment. Alors tu suivis le regard de Judi et posas les yeux au même endroit que lui avant de rire à nouveau et d'ajouter « Mais Judi ! Laisses les gens s'aimer comme ils souhaitent ! Je sais que tu ne connais pas encore ce genre d'expérience mais tu verras, et tu comprendras quand tu seras grand ! » En souriant, tu attrapais ses joues et les pinçais comme les dames font aux petits garçon joufflus quand ils sont enfant. « Tu crois que ton papa et ta maman ne font pas ce genre de choses ? Et dans la baignoire dans laquelle tu te douches tous les jours ? Ou peut-être que ta maman le fait toute seule tu sais ! » C'était suffisant pour te dégouter toi-même, alors tu grimaças et te tus quelques instants, avant qu'il ne propose de sortir de là "Chut.. Tu as vu dans quel état tu es ? Tu comptes attraper le mâle ainsi ? C'est pas gagné ! Bon on fais quoi ? On dors ici ou bien on vague à nos occupations habituelles, c'est à dire faire les pitres ?" Ce n'était pas plus mal de rester enfermer dans cette salle de bain qui devait sentir le vomi à plein nez, mais sortir de là et profiter de la soirée te semblait aussi être une bonne idée, alors tu t'adossas contre le placard avant de répondre « Comme tu veux, peut-être qu'un bon verre nous remettrait en forme ! »
made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: #??? www.déchetshumains.com   Mer 1 Mai - 18:18


Tu t'es vu quand t'as bu ?
Ft. Izoé & Judi.

Tu observes Izoé se laver les dents et tu te marres. Parce-que tu n'as jamais vu un spectacle aussi sexy. Non sans blague, il n'y a rien de plus séduisant qu'une femme qui se lave les dents. Alors tu te marres encore et encore. Le problème c'est que l'alcool déroute quelques peu tes neurones si bien que tu as l'impression de voir des éléphants roses volés. Étrange n'est-ce pas ? Tu n'as pas fumé pourtant. Mais ton crâne à dû mal à résister aux assauts de cette douleur qui t'es fatale. Tu l'as remercie d'un simple sourire après l'avoir vu soigneusement essuyer tes lèvres emplit de vomis tel un bébé qui aurait baver sa soupe. " Je sais, je suis indispensable ! " Tu rigoles encore une fois avant de lui sauter dans les bras comme un forcené. T'aimerais bien lui faire des papouilles et lui donner quelques baisers papillons histoire de l'embêter un peu mais avec l'haleine chacal que tu te trimballes tu évites totalement. " Mais Judi ! Laisses les gens s'aimer comme ils souhaitent ! Je sais que tu ne connais pas encore ce genre d'expérience mais tu verras, et tu comprendras quand tu seras grand ! " Elle a touché dans le mille mais tu t'en fou. En fait cela ne te dérange pas que l'on te compare à une pucelle effarouchée. T'aimerais lui répondre que ton innocence enfantine fait ton charme mais tu n'as guère le temps de rouspéter que Izoé te tire les joues de façon puérile. Même ivre tu as la tête d'un gamin. Dommage toi qui pensait ressembler un peu plus à un homme viril. C'est raté. " Tu crois que ton papa et ta maman ne font pas ce genre de choses ? Et dans la baignoire dans laquelle tu te douches tous les jours ? Ou peut-être que ta maman le fait toute seule tu sais ! " Tu veux rire mais tu as dû mal. Ton amie vient d'entamer un sujet sensible. Tes parents malheureusement. Tu serais même prêt à retourner en arrière quitte à les surprendre en train de faire des bébés. Mais ce n'est plus le cas alors t'affiches un sourire faux digne d'un hypocrite. Tu préfères te coller dans les bras de Izoé pour cherche une quelconque chaleur réconfortante histoire d'oublier tous tes tracas quotidiens. " Comme tu veux, peut-être qu'un bon verre nous remettrait en forme ! " Cette fois-ci tu souris sincèrement et d'un ton enjoué tu lui réponds. " Avec plaisir quitte à rentrer à quatre pattes en chantonnant la danse des canards ! "
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: #??? www.déchetshumains.com   

Revenir en haut Aller en bas
 

#??? www.déchetshumains.com

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ONE LAST KISS. :: Logements Cherry Ridge Blvd.-