AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 I've seen your face before. (roxanne)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: I've seen your face before. (roxanne)   Lun 18 Mar - 12:15

Citation :




Grease. Combien de fois avait-il vu ce film ? Il se souvenait bien de la première fois, lors d'un weekend à Baton Rouge avec ses parents. Ils avaient toujours adoré ce film et en voyant qu'il était à l'affiche d'un petit cinéma de la capitale spécialement pour le weekend, ils en avaient profité pour aller le voir et le montrer à leur fils de sept ans. Il avait adoré. Il se souvenait même avoir demandé à sa mère, en sortant du cinéma, s'il pouvait se déguiser en Danny Zuko pour le prochain Halloween. Elle avait rit.
Ce matin, assis à son café habituel à boire sa boisson chaude et lire son journal, il lu qu'ils passaient ce film pour un weekend hommage à Randal Kleiser. Il sourit, il savait où il allait passer son début de soirée. Il avait prit l'habitude de commencer ses journées ici, il avait fallu qu'il trouve rapidement son nouvel endroit favoris, qui allait devoir se montrer à la hauteur de son rituel à Starbucks lorsqu'il était en Californie. Au final, il appréciait débuter ses journées là, le personnel était sympathique et leur café excellent. Et puis retour à son appartement. Pour lui, samedi ne signifiait pas weekend. Le seul jour de repos qu'il s'accordait était le dimanche. Il se changea donc rapidement, survêtement, t-shirt, et se rendit dans son salon, qu'il avait transformé en salle de danse comme il l'avait pu. Le parquet était idéal, il avait simplement ajouté des miroirs, une barre mobile, et tout était bon. Après quelques échauffements, il se remit à travailler le dernier morceau qu'il avait chorégraphié. La journée commençait vraiment.

Dix-sept heures. Il était temps d'aller se doucher s'il voulait être à l'heure au cinéma. En une heure, il était prêt, vêtu d'un jean et d'un simple t-shirt noir. Il ne prit pas le temps de dîner, il ferait cela après le film, mais avala quelques morceaux de raisin avant de partir. Sa veste, son chapeau, lunettes, porte-feuille, il ferma la porte derrière lui et partit en direction du Marshall. Le temps n'étant pas mauvais, il avait décidé de s'y rendre à pieds. Il s'y rendit seul, cela ne le dérangeait absolument pas, au moins il était sûr de ne pas avoir quelqu'un qui parlait, commentait, ou posait des questions durant le film. Il ne supportait pas ça.

Les deux heures passèrent bien vite, comme toujours. Il avait rit. Il avait même chantonné. Il ne pouvait pas s'en empêcher, il connaissait les chansons par cœur. A vingt et une heure, les lumières s'allumèrent, et il prit la direction de la sortie. Arrivé dehors, il remarqua une jeune femme, et garda son regard fixé vers elle durant quelques secondes. Comme un bug. Mais il avait l'impression de la connaître. C'était idiot, s'il la connaissait, il l'aurait certainement immédiatement reconnue. Peut-être quelqu'un avec qui il était à l'école lorsqu'il était enfant ? Il réfléchit, réfléchit, jusqu'à ce que tout à coup, ça lui revienne. Le café. Plusieurs mois plus tôt. Il sourit. C'était la jolie demoiselle dont il ne connaissait même pas le nom. C'était l'occasion de lui demander, non ? Il avait pour habitude d'aller facilement parler aux gens, c'est donc confiant qu'il se dirigea vers la jeune femme. Il la salua avec un sourire. « Demoiselle du café ? » En vu de la façon dont elle le regarda, il se rendit compte que ce n'était peut-être pas la meilleure façon de la saluer. « Désolé, je ne connais pas votre nom mais je suis sûr de vous avoir déjà rencontrée au Love's Coffee, il y a déjà quelque temps. » Okay, il allait avoir l'air idiot si elle ne se souvenait absolument pas de lui. Ou si ce n'était pas elle. Pourtant, il avait une mémoire visuelle, et même si beaucoup de personnes venaient et repartaient dans sa vie, il saurait toujours les reconnaître s'il les croisait dans la rue. Pas dit qu'il se souvienne de leurs noms, mais il ne fallait pas trop en demander non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: I've seen your face before. (roxanne)   Mar 19 Mar - 12:44




Tous les matins, en se rendant au refuge, Roxanne passait devant le cinéma de Greewood. Elle y faisait toujours attention mais passait rarement la porte des lieux car les films passés étaient bien trop souvent des blockbusters aux canons hollywoodiens pour l’intéresser. C’est là qu’elle ressentait encore plus le manque de son pays natal, pour ses films sociaux, engagés et indépendants qui manquaient tant aux États-Unis. Quoique, ce matin elle passa devant l’affiche de Grease. Elle crut d’abord à un remake qui, selon elle, ne pourrait être qu’un désastre. Mais elle s’arrêta tout de même et s’approcha d’assez près pour remarquer que non et qu’il s’agissait plutôt là d’une rediffusion. En consultant le programme de la semaine elle réalisa que la ville rendait un hommage au réalisateur. Kleiser. Si elle avait déjà vu certains de ses films, elle ne les appréciait pas suffisamment pour payer pour les revoir. Mais Grease … Là c’était une autre histoire … Roxanne se mordit la lèvre inférieur d’hésitation comme à son habitude. Le programme l’informait qu’il passait le soir même. C’était la seule et unique séance de la semaine. La jeune femme reprit sa route et passa sa journée de travail à tergiverser. Elle adorait Grease, mais elle avait promis à son père de l’appeler ce jour-ci, et leur horaire convenu tombait en plein milieu de la séance. Roxanne n’avait pas la possibilité de le prévenir qu’elle l’appellerait plus tard et elle craignait que son père ne se vexe si elle manquait leur rendez-vous. Elle était terriblement inquiète pour lui depuis qu’il avait perdu son travail, d’autant plus que ses parents ayant divorcé et elle était fille unique, elle savait son père seul. Finalement elle succomba avec un pincement au cœur. Elle était partagée entre l’angoisse que son père fasse une dépression et la trivialité d’un rendez-vous manqué. Se promettant de l’appeler dès le film terminé, Roxanne prit sa place et décidé de profiter d’un moment d’évasion. Il y avait beaucoup de danse dans Grease, mais ce n’était pas de la danse classique qui pouvait lui rappeler un mauvais souvenir qu’elle avait fuit en venant ici. Deux heures passèrent et les lumières se rallumèrent. Elle vit tous les gens devant elle et entendu tous ceux qui s’étaient installés derrière elle se lever et quitter la salle. Elle, avait pris l’habitude depuis si longtemps qu’elle ne peut s’en souvenir, de rester jusqu’à la fin des crédits du film. Quand on lui demandait pourquoi, elle répondait par plusieurs raisons. Tout d’abord, par respect pour la foule de personnes qui ont travaillé sur ce film. Mais également par pur plaisir personnel. Rester jusqu’à la fin, écouter la bande son, confortablement installée au fond d’un fauteuil fourré, profiter jusqu’au dernier instant de l’ambiance chérie d’une salle noire. Et encore, pour émerger délicatement du film. Prendre le temps des crédits comme pour se réveiller délicatement d’un rêve, prendre ce temps-là pour ne pas être brutalement rejetée dans la réalité. « Demoiselle du café ? » Elle ne comprit pas tout de suite que ce titre lui était adressé, comme elle ne reconnut pas tout de suite l’homme qui l’abordait. Il abordait un sourire, genre freedent white. Elle du rester interdite quelques instants puisqu’il reprit. « Désolé, je ne connais pas votre nom mais je suis sûr de vous avoir déjà rencontrée au Love's Coffee, il y a déjà quelque temps. » La mention du café eut l’effet d’un déclic et Roxanne s’exclama un peu trop fort. « Ah mais oui ! » Elle eut un rire gêné à mesure qu’elle se souvenait des conditions de leur première rencontre. Le Love’s Coffee était bondé, elle ne voulait rien changer à ses habitudes et avait de fait entreprit de s’installer à la table de quelqu’un. Elle avait quand même pas mal de choix, bon nombre de clients occupaient une table à eux tous seuls. Elle choisit cette table, avec cet homme. Ce n’était pas anodin. Tant qu’à faire, elle voulait avoir une bonne vue. Elle l’avait observée, silencieuse. Il était tellement concentré dans ce qu’il faisait, chose à laquelle elle n’avait pas voulu faire attention car c’était trop s’immiscer dans la vie privée des gens, déjà qu’elle squattait sa table. Il n’avait pas relevé la tête une seule fois, jusqu’à ce qu’elle se décide à lui parler. Elle allait au comptoir recommander un autre café et lui demandait s’il en voulait un lui aussi. Après tout il n’était toujours pas parti et sa tasse était vide depuis longtemps. Il répondit que oui et elle s’exécuta. Les choses en auraient pu en rester là mais ils parlèrent longuement. Et les choses en restèrent, cette fois, là, elle ne le recroisa pas. Tout du moins, jusqu’à aujourd’hui. Elle remarqua qu’il était toujours aussi charmant, ainsi qu’elle ne s’était pas trompé la première fois. « C’était un mardi et le café était bondé ! Je me souviens maintenant ! » Roxanne souria et un silence prit place entre les deux jeunes gens. « Ca fait un bail. » Ce n’était pas très pertinent, mais Roxanne n’avait rien trouvé de mieux à dire et le silence la gênait. Elle ne s’exprimait pas encore parfaitement bien en anglais mais en général elle parvenait toujours à se faire complètement. Si les premières semaines suivant son arrivée elle avait du parfois avoir recours à des dessins ou des mimes, c’était beaucoup plus rare désormais.

made by blue ivy

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: I've seen your face before. (roxanne)   Sam 30 Mar - 22:21


Soulagement. Elle se souvenait de lui. Au moins, il n'allait pas se ridiculiser à devoir lui expliquer qui il était. Il comprit tout à fait qu'il lui fallut un moment avant de se souvenir de lui, après tout lui aussi était resté bloqué sur elle quelques secondes avant que la mémoire ne lui revienne. C'était ses yeux, d'ailleurs, qu'il avait reconnu. Elle avait un regard fascinant, qui vous empêchait de regarder ailleurs lorsqu'elle vous parlait, il s'en souvenait bien. Comme captivé. D'ailleurs il ne se souvenait pas vraiment de leur conversation, il devait certainement porter plus d'attention à son regard qu'à ce qu'elle disait. Ou on pourrait plutôt mettre ça sur le compte du temps qui avait passé depuis, il est évident qu'il ne pouvait pas s'en rappeler, non ?
Ce jour-là il était concentré dans son écriture et honnêtement, son cerveau avait eu besoin de s'évader un peu. Heureusement, elle était arrivée. Il ne l'avait même pas vue s'installer en face de lui, ce n'était que lorsqu'elle lui demanda s'il voulait un autre café qu'il remarqua sa présence. Il avait levé la tête en pensant une seconde que c'était une serveuse, mais il remarqua les affaires de la jeune femme posées en face. Trouvant la proposition sympathique et ayant franchement besoin d'un autre café, il avait accepté. Lorsqu'elle revint avec la boisson et commença à discuter, intérieurement il la remercia de lui offrir une petite pause. Elle ne s'était pas présentée, mais ça n'avait pas vraiment d'importance. Un peu de compagnie était bien agréable. Et puis elle était partie. Toujours sans lui avoir donné son nom. Elle n'avait pas cessé de parler et pourtant il y avait tout un mystère autour d'elle, ce qu'il trouva particulièrement intéressant. Le lendemain, alors qu'il était retourné au café, comme à son habitude, il avait espérer la recroiser. Il jetait de temps en temps des regards autour de lui pour voir si cette charmante jeune femme n'était pas venue s'installer quelque part. Mais il ne l'avait jamais revue, jusqu'à ce soir. On a l'impression de vivre dans une petite ville, de toujours croiser les personnes qu'on ne souhaite pas voir à chaque coin de rue. Mais lorsqu'on aimerait revoir quelqu'un, tout à coup, la ville ne semble plus si petite. Finalement, il avait finie par l'oublier.
Et puis elle était là, de nouveau. Il avait eu un léger rire à sa réaction lorsqu'elle le reconnut. « C’était un mardi et le café était bondé ! Je me souviens maintenant ! » Son accent. Il avait totalement oublié qu'elle était française, et avouons-le, il n'y a rien de plus sexy qu'un accent français. Comment avait-il pu oublier ce détail ? La France. Voilà un endroit où il aimerait se rendre. Voir un spectacle au Moulin Rouge, c'était l'une des choses qu'il voulait faire avant d'avoir trente ans. Ça va, encore quatre ans devant lui, il ne s'en sortait pas trop mal.
Et puis à nouveau, il remarqua son regard et ne trouva absolument rien à dire. Un silence s'installa mais il ne remarqua pas immédiatement. « Ça fait un bail. » Il sortit de ses pensées. Oui en effet. Combien, quatre, cinq mois ? Aucune idée. « Je ne pensais pas vous recroiser. » Quelques jours après l'avoir rencontrée, il s'était d'ailleurs dit qu'elle était probablement retournée en France. « Vous avez dîné? Je meurs de faim, j'avais l'intention d'aller manger, si vous voulez m'accompagner. On pourrait reprendre où on s'était arrêté la dernière fois. » Son ventre n'avait pas arrêté de se plaindre durant les trente dernières minutes du film et honnêtement, il priait pour qu'il ne se remette pas à faire des siennes là, maintenant. Quoi de plus sexy ? Il regretta ces quelques morceaux de raisins avalés rapidement avant de partir et se maudit de ne pas avoir au moins apporté le reste de la grappe avec lui. Ou un burger, mais enfin, il ne fallait pas exagérer non plus.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: I've seen your face before. (roxanne)   

Revenir en haut Aller en bas
 

I've seen your face before. (roxanne)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ONE LAST KISS. :: Marshall Cinéma.-