AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Don't leave me again ... ➽ feat. Owen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Don't leave me again ... ➽ feat. Owen   Dim 5 Mai - 13:40



a love beyond borders.
« Parfois je me demande ce qu’aurait été ma vie si j’avais eu la chance de te connaître plus tôt. J’imagine que ta présence m’aurait évité pas mal d’erreurs… ça m’aurait rassuré aussi de t’avoir à mes côtés. Et puis … je suis certaine que pour ma part, j’aurais pu t’éviter d’avoir autant de problèmes avec ton père. En fait je … j’ai toujours su que tu m’attendais quelque part. Oh, j’ignorais ton identité, je ne savais ni ton nom, ni l’endroit où tu te trouvais mais je savais que quelque part dans le monde, un homme merveilleux m’attendait … mon prince charmant. Tu vois, il n’y a pas qu’Amy qui peut croire aux contes de fées. J’y crois aussi à présent … j’y crois car tu m’en fais vivre un. Le plus beau de tous. » Elle aurait été un peu plus ensoleillée. Il se demandait quel genre d'erreur pouvait-elle faire ? Il se doutait que ce n'était une « erreur » commune. Il était rassurant uniquement avec ses « proches ». Il devait rendre affection, que son paternel ou même sa mère n'avait pas pu lui donner. Il avait pu se rapprocher de son grand-père, et assistait au dernier moment de sa grand-mère. Il garderait précieusement ses « souvenirs ». Ils valaient de l'or ! Il ne croyait pas qu'elle aurait pu l'aider. Il s'en prenait à tout le monde, si quelqu'un essayait de lui emprunter son enfant par erreur. Il posa sa main sur sa tête doucement, comme pour lui faire comprendre que cela l'étonnerait beaucoup. Il y avait une ribambelle de compliment. Il était touché par tout ça. Le bel homme croyait découvrir un autre côté de sa femme. Il ne l'avait pas vu autant rêveuse d'un « prince charmant » ou même de lui confier tout ça. Il serra doucement son entreinte, avant de l'embrasser. « un peu plus ensoleillée, seulement ! Cela j'en doute fortement, mon père t'aurait battu, également ! Et qu'est-ce qui me vaux cet honneur de tous ces « compliments » ou de pouvoir admirer le côté rêveur de mon épouse ? » il n'y était pas habitué, donc il avait du mal à réagir. Il adorait cependant voir sa femme, dans un état « nostalgique » même rêveur. Il se posait plusieurs questions, sur le comportement exceptionnel de sa femme. Il savait que cela pouvait venir de plusieurs « raisons » différente, ou de son départ soudain. Il se mordit la lèvre doucement, avant de l'écouter. « Il y a quelque chose qu’il faut que je te dise … quelque chose que je n’ai jamais osé t’avouer … » qu'est-ce qu'elle avait encore à lui cacher. Il avait devant ses yeux une vrai « énigme » dont elle-même était la « réponse ». Il se frotta les yeux doucement, en se préparant à tout, maintenant qu'elle était d'une humeur « romantique ». Il était également, mais était « surpris » en bon terme de son comportement. Il ne savait pas comment être cependant. Il avait habitude de cette femme peut ouverte sur ses sentiments.

« Tu te souviens de notre relation lorsque nous ne faisions que collaborer ensemble ? Et bien … je t’ai menti à cette époque. Je t’ai menti chaque fois que j’ai prétendu ne rien ressentir pour toi. C’était complètement faux. Mais là où je veux en venir c’est que … je t’ai écrit des lettres durant des années. Des lettres dans lesquelles je parlais de mes sentiments, de toi … je n’ai jamais osé t’en donner une seule, pas même lorsque nous avons commencé à nous fréquenter plus sérieusement. J’avais peur que tu trouves ça ridicule et que tu te mettes à rire. » Il s'en souvenait parfaitement. Il doit aussi se référer au « non » en pleure de sa femme, quand il avait voulu sortir avec elle. Oh, cela il ne l'aurait jamais cru, même si Angela lui démontrait le contraire. Elle le poussait chaque fois, à aller vers « elle » alors qu'elle ne l'aimait pas. Il fallait dire que c'était du « suicide » aux points ou elle lui rendait bien le compliment. Et pourquoi ne pas lui donner ? Il aurait répondu à sa lettre, ou du moins aurait eu une réaction. Il n'aurait pas rigoler, ou trouvait ça ridicule.. Il était également amoureux d'elle, même s'il le cachait tellement bien. Il avait fallut cette opération pour comprendre ses véritables sentiments. « Je n'aurai pas trouvé ça ridicule ! Je te signale que c'était réciproque.. Et peut-être qu'il n'y aurait pas eu de « Hannah » ! Je ne suis pas moqueur, et encore moins avec la femme que j'ai toujours aimé ! Et même après avoir rejeter ma demande. » il avait eu un goût amer depuis ce moment là. Il ne lui en voulait pas, il comprenait, mais Sweet avait remonté à leur rencontre. Angela, Camille, Hodgins, Sweet étaient au courant de leurs « sentiments » et trouvaient ça idiot. Ils trouvaient idiot de ne pas vouloir être « ensemble ». « Je les ai toutes conservées dans un coffret. Je te les donnerai si tu veux … » Il observa se mordre la lèvre, avant de baisser son regard. Il remonta son visage, en venant embrasser amoureusement, tout en se rapprochant de sa femme. Il serait ravis de pouvoir toutes les « lire », et promettait de pas se moquer. « Je serais de ravis de pouvoir les lire ! » Il souriait amusé de voir sa femme s'amusait avec ses doigts quand elle avait repris sa main. Le téléphone se mit à sonner à ce moment là. Il se demanda si elle allait répondre au téléphone. Il haussa les sourcils, en regardant ailleurs. Il trouvait que la situation était drôle, vu qu'il avait éteint son portable dés le début de leur soirée en amoureux. « Je leur fais confiance, ils sauront parfaitement se débrouiller sans moi, j’en suis certaine. J’ai beaucoup mieux à faire pour le moment. » Oh, elle avait bien dit ! Il ne fallait pas interrompre ce beau moment en amoureux. Ils pourraient de démerder tout seul. Ils n'allaient pas mourir, sans son intervention. Il embrassa sa femme tendrement, en souriant amusé à sa réplique. Ils étaient tous des « fouines » avec un cerveau plus impressionnant qu'un humain. Il n'y avait aucun problème, à se faire là-dessus. Il prolongea le baiser de sa femme, avant qu'elle se retire, en enlevant tous le goûts de ce délicieux baiser, avec tellement intensité, qu'il regrettait que cela se termine aussi rapidement. Elle se mit à lui murmurer : « Tu n’as pas d’autre option que celle de revenir, tu m’entends ? Des nuits comme celle-ci, j’en veux encore des dizaines… » Il n'a pas eu lui répondre, étant donné qu'elle embrassa amoureusement, tout en se mettant au-dessus de lui : dominatrice. Il passa ses mains sur son corps de « sirène », en caressant chaque partie de sa silhouette angélique. Il baissa ses lèvres à son cou, pour pouvoir y déposer des baisers, et quelques léchouilles. Il apprécia tout particulièrement ce moment magnifique. Il voulait que cette nuit dure une éternité.

© charney

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Don't leave me again ... ➽ feat. Owen   Dim 5 Mai - 16:58



Love ... always
Non, les choses n’auraient jamais pu se dérouler ainsi. Elle en avait l’intime conviction car elle savait qu’elle n’aurait jamais baissé les bras ni même supporté qu’on s’en prenne à lui. A deux, ils auraient forcément été capables de trouver une solution afin de mettre un terme aux problèmes d’Owen. Malheureusement, il est impossible de réécrire le passé, elle pouvait simplement lui promettre de faire son possible pour le rendre heureux à l’avenir mais cela n’effacerait jamais les douleurs d’antan et elle le savait. « Je sais que tu ne l’aurais pas laissé faire … Je sais qu’à deux, nous aurions pu mettre un terme à tout ça. Tu sais pourquoi ? Parce qu’il n’y a rien que toi et moi ne soyons incapables d’accomplir lorsque nous sommes ensemble. Je pense qu’on a su le prouver à maintes reprises.» Prudence le connaissait suffisamment bien pour savoir que si elle était impliquée d’une manière quelconque, la donne était différente aux yeux d’Owen. Peut-être qu’il ne s’était jamais rebellé contre son père uniquement car il était le seul à être la victime de ses coups. Si cela avait été elle, elle savait qu’il aurait pris sa défense. Mais pour l’instant, la jeune femme n’avait pas envie de parler de ce sujet délicat. Elle ne tenait pas à gâcher cette merveilleuse soirée. Ainsi, elle ne tarda pas à embrasser sa joue avant de changer de conversation en répondant à sa demande précédente. Pourquoi était-elle soudainement plus romantique et plus rêveuse ? « J’en sais rien … peut-être que je suis comme ça depuis toujours mais que je refuse de l’admettre. J’ai toujours tendance à me protéger de mes propres sentiments par peur de souffrir. Ce qui est navrant, c’est que je le fais même avec toi. Mais ce soir, je n’ai plus envie de me cacher ou de masquer ce que je ressens derrière des faits rationnels. Je veux juste que tu me vois telle que je suis en réalité. Car tu es la seule personne face à qui je n’ai pas peur de me mettre à nu.» Il était effectivement le seul à qui elle osait se dévoiler de la sorte. Elle disait toujours qu’il n’était pas seulement son partenaire, son amant et son mari mais qu’il était aussi son meilleur ami. Prudence le pensait sincèrement et la complicité qui existait entre eux était là pour avérer ses propos. Jamais encore elle ne s’était montrée aussi franche envers qui que ce soit. D’ailleurs, la jeune femme continua sur sa lancée en lui faisant une révélation des plus étonnantes : elle lui parla de toutes ces lettres qu’elle avait pris la peine de lui écrire durant des années. Chacune d’entre elles revêtaient une signification spéciale aux yeux de la scientifique : elle lui faisait part de ses sentiments avec la plus incroyable sincérité alors que lorsqu’il était en face d’elle, elle se contentait de lui faire croire qu’elle n’éprouvait rien de plus qu’une profonde amitié doublée d’un certain respect professionnel. Parler d’amour lui était encore totalement impossible à l’époque. Désormais, elle n’avait plus peur de voir la vérité en face. Elle l’aimait et elle voulait qu’il le sache. C’était important qu’il en soit persuadé avant de partir. Si jamais … si jamais il ne revenait pas, elle ne voulait pas avoir à regretter son manque de franchise. Elle l’aimait, voilà tout. « Je n'aurai pas trouvé ça ridicule ! Je te signale que c'était réciproque.. Et peut-être qu'il n'y aurait pas eu de « Hannah » ! Je ne suis pas moqueur, et encore moins avec la femme que j'ai toujours aimé ! Et même après avoir rejeter ma demande. » Elle savait tout ça … et dieu sait qu’elle regrettait de l’avoir éconduit de la sorte. Prudence n’était simplement pas prête à l’époque. A présent, elle portait un regard différent sur les évènements et se rendait compte qu’elle avait failli tout perdre à cause de son incertitude. Owen aurait parfaitement pu terminer sa vie avec Hannah pendant qu’elle serait restée spectatrice de leur amour qui l’avait fait lamentablement souffrir durant des mois. Mais faire semblant était devenu sa spécialité : face à eux, elle faisait mine d’être heureuse, d’approuver leur bonheur… en réalité, elle crevait de jalousie et aurait donné n’importe quoi pour qu’Owen renonce à elle. Comme toujours lorsqu’ils abordaient ce sujet douloureux, elle sentit les larmes lui monter aux yeux. « Je suis tellement désolée Owen … si c’était à refaire, tu sais bien que je ne reproduirais jamais la même erreur. C’est juste que … j’avais tellement peur. Je n’ai jamais été habituée à être heureuse, je pensais ne pas avoir droit au bonheur et je pensais ne pas être à la hauteur. Mais je t’ai toujours aimé… et je t’aimerai toujours.» Prudence était prête à lui faire lire chacune de ces lettres s’il le souhaitait. Elles étaient toutes très touchantes et écrites avec une sincérité incroyable. Il risquait d’être surpris de découvrir à quel point elle était amoureuse de lui déjà à cette époque. Légèrement mal à l’aise suite à toutes ces révélations, elle baissa la tête et détourna le regard. Elle sentit alors qu’il redressait son visage pour venir l’embrasser. Comme toujours, ce contact la fit frissonner de plaisir. « Je serais ravis de pouvoir les lire ! » Prudence esquissa un léger sourire. Dans ce cas, elle allait les lui remettre. Après tout, elles lui revenaient de droit.

Etre dérangés par un appel professionnel n’était pas envisageable un seul instant. Prudence ne tenait pas à ce que leur soirée soit gâchée une fois de plus. Après tout, il n’y avait rien de plus important que cet instant magique qu’ils passaient à deux, comme seuls au monde. Elle n’avait donc pas la moindre intention de répondre, d’autant qu’elle avait formellement demandé à Owen d’éteindre son téléphone portable avant leur départ pour le restaurant. Le sien pouvait bien sonner autant de fois que nécessaire, elle avait bien mieux à faire pour l’instant : poser ses lèvres tout contre celles d’Owen par exemple… Dire que quelques jours plus tard, il allait être contraint de lutter contre le sommeil, de se battre contre des hommes totalement dépourvus de la moindre émotion, voire même de sacrifier sa vie pour en sauver une autre… Par moment elle détestait vraiment le métier d’Owen !! Elle détestait l’armée et le FBI, elle détestait toutes ces luttes interminables et l’idée qu’il puisse se faire tuer. Elle venait de le lui dire : des nuits comme celle qu’ils étaient en train de vivre, elle en voulait encore des dizaines. Il n’avait donc pas le choix : il fallait qu’il revienne. Prudence frissonna à l’instant même où les lèvres d’Owen entrèrent en contact avec son cou. La sensation était tout bonnement exquise pour ne pas dire, totalement divine. Dès que le contact s’interrompit, c’est elle qui vint placer ses lèvres contre son épaule et remonta jusqu’à son cou où ses baisers laissèrent une jolie marque bleue tirant sur le violet … son œuvre la fit sourire. « Au moins, tu es à moi … Je pense que tu vas la garder un moment.» Elle se mordilla la lèvre, l’air coupable.



© charney

Revenir en haut Aller en bas
 

Don't leave me again ... ➽ feat. Owen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ONE LAST KISS. :: Love's Travel Stop.-