AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Une rencontre imprévue | Ariel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Une rencontre imprévue | Ariel   Mar 23 Avr - 18:42


Ariel & Eryn - Une rencontre Imprévue
BIP, BIP, BIP, BIP. J'étais en train de faire une tarte aux pommes pour ma petite famille quand mon portable se mit à sonner. Zut, j'ai les mains pleines de farine... Bon tant pis, j'attrape le premier torchon qui me passe sous la main avant de prendre mon téléphone sur le bar de la cuisine et je réponds. "Allô ?"J'appuie l'appareil contre mon épaule anfin de pouvoir m'essuyer les mains quand j'entends une voix, celle d'une femme, s'élever à l'autre bout du fil. "Madame Rhodes ?" "Oui c'est bien moi !" Qui cela pouvait-il bien être ? Je ne reconnaissait pas cette voix et puis je dois vous avouez que mon portable ne sonne que très rarement. "Je suis Elizabeth Parker. Je vous appelle au sujet d'une prochaine dédicace pour votre roman." Sur le coup j'ai été assez surprise puisque ma dernière dédicace remontait au moment où je vivais encore à Boston c'est-à-dire avant que je ne déménage à cause de la mutation de mon mari. "Votre livre n'étant pas encore en vente à Greenwood, nous vous avons organisé une soirée de lancement à la library." Je n'en croyais pas mes oreilles. C'était tout simplement génial. Peut-être que dans cette ville mon livre allait avoir du succès. Finalement il n'y avait pas que du mauvais à venir vivre à Greenwood. "Merci beaucoup. Quand aura lieu cette soirée ?" "Ce soir." Pardon ? Mais ça me laissait le temps de rien. Déjà, il fallait que j'appelle mon mari pour lui annoncer la nouvelle, préparer un repas que lui et mon fils n'aurait qu'à réchauffer, choisir une tenue pour la soirée et pleins d'autres choses qui ne me viennent pas à l'esprit. "Très bien j'y serai alors." Bon, je n'allais pas me prendre la tête pour ça après tout, c'est une chance que je ne devais pas laisser passer. Du coup il faut que je m'active puisqu'il ne me reste plus que quatre heures...

19h30 - Je me regarde une dernière devant le miroir tout proche de la porte d'entrée. Je suis prête, mais je dois me dépêcher si je ne veux pas arriver en retard... Tiens, je n'ai pas encore vu mon fils rentré, il a surement dû rester traîner je ne sais où. Et lui qui était persuadé de ne pas pouvoir réussir à s'intégrer dans cette ville. Je ne me préoccupe pas plus pour lui, après tout, il a déjà dix-neuf ans...

19h50 - Bon je dois avouer que je me suis un peu perdu avant d'avoir enfin trouvé cette fameuse librairie. J'avais pourtant un plan, mais on ne peut pas dire que j'ai un très bon sens de l'orientation. J'entre à l'intérieur de la boutique. Il y a un peu de monde, mais tout de suite je me suis sentie à l'aise. Je me suis assise à une chaise, devant une table où des personnes venaient, une à une, me demander une dédicace. Pour la suite, un petit apéritif sympathique était prévu pour ceux qui voulaient rester discuter avec l'auteur. A ce moment-là, j'espérais simplement que la soirée n'allait pas déraper à cause d'un imprévu...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une rencontre imprévue | Ariel   Mar 23 Avr - 19:33


Eryn & Ariel
Ce soir j'avais reçu un appel assez tardif d'une de mes clientes me demandant de l'accompagner à la librairie où apparamment avait lieu une séance de dédicasse. Je n'avais en réalité pas besoin d'en savoir plus pour savoir que ma soirée allait être ennuyante à mourir. C'est ma deuxième sortie pour une séance de dédicasse d'un bouquin et croyez-moi la première fois ce n'étais pas une partie de plaisir. Je m'attendais à passer une soirée accrochée à ma cliente, comptant les secondes passées, n'espérant qu'une chose, avoir mon argent et partir. Surtout, que la cliente qui avait fait appel à moi pour ce soir était l'une des femmes les plus vieilles de tous mon répertoire. Pas de chance, parmi tous les escort boy qu'elle a eu (et elle a du en avoir un beau paquet) je suis son préféré, alors je suis avec elle à chaque de ses sorties.

Ce soir, j'avais fait soft, une chemise noire Chanel et un jean burburry qui m'avait été offert. Je ne compte plus les vêtements que l'on m'offre, mais mon armoire en est pleine.

Quelques minutes plus tard, j'étais accroché au bras de la grand mère qui trépignait d'impatience l'arrivée de l'auteur qui d'ailleurs se faisait attendre. «Bon sang, où est-elle?» me demandait ma dame sans que je puisse répondre. Mais après quelques rochonements, l'écrivaine arriva se posta derrière la table et signa les livres qu'on lui présentait. Oh, je ne sais même pas si elle faisait à ses lecteurs; elle discutait avec eux, certes mais rien de très profonds, juste de belles paroles afin de vendre. Arriva notre tour.
Ma cliente déméla son bras du mien pour prendre le livre en haut de la pile et le présenter à la visiblement blonde personne qui en était l'auteur. Elles rigolèrent toutes les deux et parlèrent du sujet du livre qui ne me passionnait pas. Une histoire de famille, surement inventée.

J'aurai pu écrire un livre sur mon histoire, mais qui s'en serait occupé, qui aurait lu la vie d'Ariel Boyton, pauvre enfant abandonné par sa mère à la naissance. Peu de monde surement et c'était pas plus mal ainsi.

L'écrivaine en question n'avait pas l'air d'avoir connu la mysère qu'elle devait relater dans son bouquin, elle paraissait assez jeune, souriante et pleine de vie, l'extrême opposé d'une artiste déchue. Je fis l'hypothèse qu'elle devait faire de l'écriture un passe temps, et si cela lui plaisait, alors tant mieux.

Je fixai cette dame qui me fixa à son tour. Un frisson me traversa et je n'eu pas le temps de réagir que ma cliente m'empoigna le bras et m'éloigna de la table. Au fur et à mesure que je m'éloignais d'elle, mon regard resta accroché à ses yeux qui ne m'avaient non plus pas quitté.

Je passa outre et tentai de reprendre mes esprits afin de me concentrer sur ma cliente qui me faisait par de son avis sur le livre. Je n'y connaissais rien et ne faisais qu'aquiecer à ses propos.
La librairie se vidait petit à petit que la queue pour la dédicace se réduisait et il ne restait plus que quelques lecteurs avisés qui voulait sans doute échanger d'avantage avec l'auteur.
Bien sûr, nous étions de la partie, à mon plus grand regret et ma dame fut la première à lui demander.
«Eryn, je peux vous appeler Eryn ?» Ce prénom, je l'avais déjà entendu quelque part. Oui, c'était celui de ma mère, du moins de la femme qui m'avais mis au monde il y a 23 ans de cela.

Sur le coup, je doutai. Il me fallu un certain temps avec de revenir au calme. Pouvait-elle être ma génitrice ? Je ne pense pas. Cette femme avait dû quitter l'amériques ou s'enfuir je ne sais où.
Pourtant, l'auteur qui était en face de moi partageait certain de mes traits de visage. De plus, son histoire qui au départ pour moi était inventé semblait correspondre à la mienne.
«Madame, votre histoire est-elle vraie en tout point ?» je voulais une confirmation.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une rencontre imprévue | Ariel   Mer 24 Avr - 21:40

La plupart des personnes qui défilaient devant moi étaient des femmes. Cela ne m'avait pas surpris, car un livre écrit par une femme ne pouvait attirer que la majorité d'entre elles. Certaines me posaient quelques questions pendant que je leur écrivais un petit mot du genre 'pour machin avec toute mon affection' sur le bouquin qu'elles avaient l'intention d'acheter. D'un côté de trouvait ça assez pathétique le fait de vouloir absolument un petit mot de l'auteur de sa lecture favorite... Alors que d'un autre côté je n'étais pas mécontente de me faire apprécier. L'une des femmes se présentant devant retint toute mon attention enfin plutôt la personne qui l'accompagnait, un jeune homme sûrement la vingtaine, brun, assez banal et pourtant son visage me disait quelque chose. Je n'étais plus la dame qui l'accompagnait depuis bien longtemps, dès que mon regard croisa le sien j'eus une étrange sensation de déjà vu. Ces yeux... Ils me captivaient littéralement et les miens ne pouvaient s'en décrocher. Je n'entendis même pas la cliente suivante me saluer et je n'ais levé la tête que lorsque son raclement de gorge me fis sursauter. J'étais tellement perdu dans mes pensées que j'en avais oublié ma séance de dédicace.

Le reste de la soirée passa et je ne revis plus ce garçon, il devait être reparti avec la femme qui l'accompagnait. Tient d'ailleurs serait-elle sa mère ? Non pas possible ils ne se ressemblaient pas du tout, mais en même elle paraissait plutôt vieille pour être l'une de ses amies. Enfin, cela ne me regarde pas...

Certaines personnes étaient restées dans la librairie afin de pouvoir échanger quelques mots avec moi au sujet du livre qu'ils venaient d'acheter. "Eryn, je peux vous appeler Eryn ?" Ah tiens, enfaîte le garçon et la femme ne s'en étaient pas allés et d'ailleurs ce fut cette dernière qui me posa en première cette question. Bien entendu j'allais et répondre, mais quelqu'un d'autre me coupa dans mon élan pour m'en poser une autre. "Madame, votre histoire est-elle vraie en tout point ?" C'était lui. A l'entente de cette question, mon sourire se crispa et j'émie un petit rire nerveux avant d'y répondre. "Et bien c'est une très bonne question je dois dire. Je pense que le roman est en quelque sorte le reflet de son auteur. Pour ma part, mon vécu a été une grande source d'inspiration lors de mon écriture. Certains passages sont une forme de copier-coller d'événements de ma vie qui m'ont beaucoup fait avancer dans la vie comme la mort de ma mère ou mon mariage. D'autres sont importants pour moi, car ils me rappellent tous les jours les bons ou les mauvais choix que j'ai pris au cours de mon existence." Et voilà j'en avais terminé avec mon monologue, j'espère avoir répondu à sa question. Tient d'ailleurs, j'en avais une pour lui aussi. "Mais j'aimerai votre avis. Quel passage vous a le plus touché ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une rencontre imprévue | Ariel   Jeu 25 Avr - 19:39

L'auteur répondit à ma question, partant des explications qui selon moi ne voulaient que masquer la vérité qui la rongeait. Je ne voyais pas trop où elle voulait en venir mais j'aquiessais poliment à sa remarque. Certes je n'étais pas de son point de vu mais je devais faire bonne figure devant ma cliente qui était en totale admiration devant l'écrivaine.
«Mais j'aimerai votre avis. Quel passage vous a le plus touché ?» Sa question me surprennait. Pourquoi la posait-elle à moi alors qu'autour d'elle toutes les bonnes femmes lui bavaient dessus tellement elles avaient des mots à lui dire. Moi, j'avais justement pas un propre mot à donner. Comment pouvais-je avoir un avis alors que je n'avais pas lu son livre ?
Enfin, sa prétendue autobiographie était pour moi que mensonge même si je n'avais pas lu une page de son bouquin. Pourquoi ? Comment pouvais-je avoir un avis si tranché alors que quelques seconde plutôt je m'entendais dire que je ne pouvais avoir d'avis. Le nez, cette femme ne m'inspirait pas, mais pour le bonheur de ma cliente je desserrai ma mâchoire et répondit d'une manière très courtoise.
«Ecoutez, je n'ai pas eu le plaisir de vous lire, mais je suis sûr que votre biographie est un merveille.
- Oh oui, tu l'as dis Ariel !
» répondit subitement ma cliente qui me serra encore plus contre elle. Son eau de Cologne était si forte qu'elle fit faire une mimique surprenante à l'écrivaine.
Quoi que ...

La jeune femme me regardait fixement, les yeux écarquillés. Je ne savais plus où me mettre, qu'avais-je bien pu faire ou dire pour la mettre dans un état pareil ?
«Vous allez bien ?» lui adressai-je tout en lâchant le bras de ma dame pour porter de l'aide à cette femme qui subitement semblait être mal.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une rencontre imprévue | Ariel   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une rencontre imprévue | Ariel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ONE LAST KISS. :: Municipal library.-