AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 donne moi ta lettre ∞ (bréven+liv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: donne moi ta lettre ∞ (bréven+liv)   Ven 3 Mai - 6:51

Ce matin en me levant, j'avais la tête plus que dans le cul, j'avais révisé mes cours toute la nuit car j'avais loupé toute une semaine à cause de ma famille, mon petit frère était tombé malade et pour changé ma mère n'était pas capable de s'occuper de lui. ma mère d'ailleurs en parlant d'elle à été prise dans un travail comme vendeuse de chaussure, elle à l'air de s'en sortir malheureusement elle à fait quelques rencontres déplaisante, elle sort le soir et donne à ma soeur la responsabilité de mon petit frère. après avoir pris une douche, m'être habillé d'un jeans noir, de converse rouge et un sweat shirt rouge lui aussi, pris mon sac de cours avec mes blocs notes et mes stylos pour me rendre en ville. assise au café, comme depuis trois jours déjà j'étais concentré à écrire ma nouvelle lettre. depuis peu, j'avais décider d'écrire à un écrivain ce qui me tenais fortement à coeur. son bouquin m'avait donné satisfaction comme peu de monde pouvait l'avoir. chance pour moi, car son bouquin était un vrai trésor. j'étais devenue fan, à un tel point que je l'avais lu plus de trois fois. bien sur ce n'était pas la première lettre que j'envoyais, puisqu'avec cette écrivain, j'écrivais déjà depuis longtemps. " c'est encore moi, liv. j'ai dévoré votre livre encore une fois cette semaine, mon petit frère était malade j'ai du m'en occupé. ma vie n'a pas spécialement changé, je m'inspire de votre personne principal en ce qui concerne mes décisions, car ce personne me ressemble, du moins je le crois oui. j'ai pris du temps avant de le relire encore une fois, je me suis demandé si ça vallait la peine ou si je ne risquait pas de m'en dégouter, au contraire je suis toujours aussi folle de ce bouquin. je sais que vous n'êtes pas une ligne de psychologues ou je ne sais quoi dans le genre, mais je tenais à vous expliquer ma situation, que vous puissiez cerné une de vos plus grandes fan. je suis en école de business, chose que je n'apprécie guère mais c'est pour ma famille que j'ai accepté cette bourse. ma famille à toujours vécu dans le besoin, l'argent était une chose vraiment pas donné, qui ne tombais pas du toit. heureusement que mes grands parents étaient là et nous aidais. je travaillé au café de papi en sortant des cours pour offrir de l'argent ou un simple bonbon à mes petits frères et ma soeur. les voir sourire étaient mon plus grand plaisir. puis j'ai connu un garçon, oui un garçon son prénom c'est joaquim, mais tous le monde l'appel joey, c'est le genre de fils à papa qui n'a jamais rien demandé. son père ne veut pas que l'on se fréquente à cause de nos niveaux sociaux bien trop différent. evidemment, il écoute son père. le pire de tous, c'est qu'il est forcé à ce marié. son père est venu donné de l'argent à ma mère pour qu'elle me dissuade de l'appellé, j'ai accepté pour le bonheur de ma famille mais je suis partis de chez moi, parce que s'en était bien trop pour moi. J'ai déménager. Maintenant je prend du temps pour moi, même si j'ai de plus de plus de peine à penser à ma famille, j'ai envie d'avoir une vie. Mon père qui était partis alors que j'étais une enfant, est revenu pour prendre la garde des deux petits dernier. J'ai franchement peur de ce qui pourrait bien ce passé. Je te souhaite une bonne journée, ou vous souhaites je ne sais pas si je dois vous vouvoyer ou vous tutoyer.

Olivia "Liv"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: donne moi ta lettre ∞ (bréven+liv)   Lun 6 Mai - 21:19


Je recevais souvent des lettres de fans ou autres, beaucoup de compliments de la part des gens pour mes livres. Ça me faisait plaisir et beaucoup de bien, mais malgré tout j'avais juste l'impression de faire mon travail et de partager ma passion première. Tous ces bouquins faisaient partie de ma raison d'être et il me paraissait logique de les transmettre aux autres. Quoiqu'il en soit, je restais touché par l'amour de mes lecteurs.
Ce jour là j'étais plongé dans l'écriture de mon nouveau bouquin. Nous étions mardi, et le mardi c'était toujours le jour où je m'occupais vraiment de mon courrier. C'était le jour où je m'accordais du temps pour moi, et mon ego peut-être. Je décidais donc après quelques nouvelles lignes écrites de tout enregistrer, de me lever et d'aller me consacrer à toutes mes petites lettres enflammées (ou presque).

J'avais reçu entre autres une lettre d'Olivia, alias Liv. Cette dernière était une de mes ferventes lectrices et elle m'avait toujours été fidèle, même au début de ma carrière. Je répondais toujours à ses lettres, et sa vie compliquée m'inspirais toujours un peu. Elle avait l'air d'être une jeune femme fragile, avec beaucoup de failles, mais aussi un caractère bien trempé. Comme à son habitude, elle se confiait à moi, et j'appréciais beaucoup. Je pris alors un stylo, plume précisément, et je me mis à lui répondre :

Chère Olivia,

Pour commencer je voudrais vraiment que l'on se tutoie, après tout ce temps, il n'y a aucun problème. Je te remercie donc pour ta dernière lettre qui m'a beaucoup touché. J'apprécie toujours autant de te lire, et c'est plutôt drôle de voir que mes personnages t'inspirent car moi je pourrais dire que tu inspires mes personnages. Savoir que des personnes comme toi me suivent, suivent mes histoires et tout le reste me réchauffe le cœur. J'écris pour donner, et quand je vois que ça porte vraiment bien ses fruits je me retrouve flatté. Ton histoire me marque beaucoup et je te trouve vraiment courageuse. J'imagine que j'ai la chance de pouvoir partager un peu tes sentiments et ressentis, mais je pense que l'écriture t'aide dans tout cela, un peu comme moi. Je me suis dit que j'allais te laisser mon numéro, qu'on puisse s'appeler un peu ou se rencontrer pour parler plus précisément de tout ça car nous sommes un peu deux âmes écorchées vives qui ont besoin de discussion. Alors appelle moi quand tu veux, je serais heureux et fier d'être un petit peu plus que ton écrivain favori.

Très bonne journée à toi,
Bréven.


J'envoyais la lettre l'après-midi même. Olivia était une lectrice que j'avais toujours eu envie de voir ou d'entendre car je la trouvais touchante et très attachante. Avec un peu de chance elle accepterait que l'on se voit et nous pourrions partager quelques unes de nos histoires. J'avais envie de l'aider dans les malheurs de sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: donne moi ta lettre ∞ (bréven+liv)   Mar 7 Mai - 11:54

Lorsque je me suis levé quelques jours plus tard, j'avais reçu du courrier. Je n'allais que deux fois par semaine vidé ma boite au lettre car j'étais une fille très flemmarde. Mais aujourd'hui il fallait que je la vide car celle-ci manquait cruellement de ce vider dans mon couloir, et je n'ai pas envie que mes factures s'écrase lâchement au sol.

Je me suis assise devant la télé, sur la table basse et j'ai commencé à ouvrir mes lettres. La plupart était des factures, le téléphone, le loyer, l'électricité, l'eau et même mon abonnement au magazine de mode. Mais la lettre qui m'interpella le plus, ce fût celle avec mon nom et une écriture bien soigné, mais une écriture tous de fois un peu de médecin, comme des petites pattes de mouche, pourtant Bréven ne l'était pas, un médecin. Il était écrivain.

Je dois dire que sa lettre ma plutôt touché, savoir que ma vie l'inspire pour écrire ces histoires ça donne une petite fierté personnelle malgré mes problèmes. Il avait laissé son numéro, pour que peut être nous nous donnions un rendez-vous, pour enfin pouvoir parlé ensemble, laissez libre cour à nos paroles en dehors des lettres que nous pouvions bien nous écrire depuis son premier bouquin.

J'ai hésité quelques instant avant de composer le numéro sur mon portable. Et si il était comme ces hommes à l'égo surdimensionner à cause des fans, qu'il était tous le contraire de ce qu'il pouvait sembler être ? Et puis, si il était exactement comme je le percevais ? Tant de questions, que je ne pouvais répondre qu'en le rencontrant une fois pour toute. Je composa le numéro et glissa mon doigt sur " appeller " de mon Iphone 5. (Oui, je suis à la mode moi.)

Une tonalité, deux tonalités.. (...) quatres... Puis ça à enfin décroché.

- Oui, euhm... Bonjour, Olivia Hadley, est-ce que je suis bien chez Bréven Goldsmith ? Fis-je derrière mon mobile. Et si ce n'est pas lui, j'en rigolerais.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: donne moi ta lettre ∞ (bréven+liv)   Jeu 16 Mai - 22:52



Aujourd'hui était un matin comme la plupart des autres. Il faisait beau et j'avais avancé un peu plus dans l'écriture de mon livre. L'histoire de mon personnage était en grande évolution, sa vie était tourmentée mais il voulait vivre.
J'espérais que ce futur roman allait être un nouveau succès parce que l'histoire me tenait vraiment à cœur. Je m'inspirais beaucoup de ce qui m'entourais en ce moment, la nature, mes points de repères mais également les gens, proches ou moins proches de moi-même. J'observais beaucoup les réactions, les perceptions de chacun et ça me donnait des idées pour poursuivre dans la vie de mon personnage. Le monde entier était mon inspiration. Tout m'intéressais, chaque point de vue et chaque idée. Et vu que j'avais du mal à définir mes propres pensées, tout cela me servait aussi à détourner cela ou peut-être à me rassurer.

J'étais plongé en plein dans mon écriture quand mon téléphone sonna. Dans un soupir je me décidais à me lever pour aller décrocher. Je n'avais jamais été du matin, je n'aimais pas ça, je restais trop longtemps dans le pâté. Et je n'aimais pas discuter à ce moment de la journée, j'étais encore moins cohérent que d'habitude... Je regardais le numéro : Inconnu. Bon, je décidais quand même de décrocher :

" Oui, euhm... Bonjour, Olivia Hadley, est-ce que je suis bien chez Bréven Goldsmith ? "

Olivia Hadley ? Oui ça me revenait. C'était une lectrice qui m'écrivais souvent et à qui je répondais aussi. Je lui avais proposé de m'appeler en lui donnant mon numéro. Elle avait franchi le pas et je trouvais ça bien. J'étais agréablement surpris par cet appel, malgré la matinée.

" Olivia, bonjour ! Je suis content de t'entendre, d'enfin pouvoir mettre un son sur ta voix. C'est bien moi Bréven, comment tu vas ? "

L'entrée en discussion était un peu banale mais il fallait bien passer par les formules basiques. Je me sentais tout euphorique tout d'un coup, parce que dans ses lettres Olivia m'avait toujours touché. Peut-être qu'elle aussi m'avais inspiré dans mon écriture d'ailleurs.

" Ça me fait vraiment plaisir que tu aies osé appeler. "

Le téléphone à l'oreille, je souriais gentiment, comme si c'était tout à fait naturel.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: donne moi ta lettre ∞ (bréven+liv)   

Revenir en haut Aller en bas
 

donne moi ta lettre ∞ (bréven+liv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ONE LAST KISS. :: Love's Coffee.-