AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 AND I WATCH IT BEGIN AGAIN ▲ NINON&KENJI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: AND I WATCH IT BEGIN AGAIN ▲ NINON&KENJI   Jeu 6 Juin - 17:31




i've been spending the last
8 months thinking all love ever does Is break and burn and end



La fête des mères, une fête qu'il trouve totalement stupide. Un symbole d'amour, mais selon Kenji on doit respecter sa mère chaque jour et lui rendre son amour. Si il y a bien une seule personne avec qui il reste respectueux, gentil et aimable c'est bien sa mère. Enfin celle qu'il croit être sa mère. Il est loin de se douter que sa vraie génitrice habite en réalité à quelques mètres, kilomètres de chez lui, qu'il a un frère jumeau et que son père lui a menti depuis sa naissance. Il est impossible de penser ne serait-ce une seule seconde que quelqu'un que l'on aime autant que nos parents peuvent nous trahir, nous mentir et pourtant, ils sont humains, ont des défauts, parfois trop poussés et le font. Dans son cas, ils étaient allés beaucoup trop loin, mais il l'ignorait encore, heureusement pour sa mère, sinon cadeau elle aurait toujours pu l'attendre dans son lit au réveil.


Il est neuf heures du matin. Après quelques minutes de sport, le footballeur se relève et décide d'aller prendre sa douche. Si la plupart des jeunes de son âge préfèrent faire une grasse matinée en weekend, il est plutôt du genre lève tôt, il profite pleinement de sa journée, pour se perfectionner à sa passion qui est devenue son métier. L'eau coule sur son visage, il reste longtemps sous le pommeau pour se détendre les muscles puis ressort de la douche avant de s'habiller correctement pour la fête des mères. Dans la famille c'est une tradition que les fils offrent au minimum des fleurs pour leur mère pour ce jour si spécial, il n'y fait pas exception. Il enfile un tshirt, son perfecto, un jean foncé, des converses et sort discrètement de la maison laissant ses parents dormir encore un peu. Bien sûr, elle sait déjà qu'elle aurait des fleurs au réveil s'il arrive à l'heure, ou sinon elle attendre dans son lit jusqu'à ce qu'elle voit son plateau arrivé avec un bon petit déjeuner posé dessus et un bouquet donné par son fils. Les rues sont vides. On penserait même que les gens évitent les jours de fêtes. Il peut les comprendre, si la tradition ne serait pas auatnt encrée dans la famille, peut-être qu'il écouterait calmement de la musique dans sa chambre avant de descendre et simplement lui souhaiter bonne fête. Il entre alors dans une première boutique, il a déjà choisit le cadeau qu'il offrira à sa mère cette année : un bracelet. Rien de très original, il a très peu d'idées pour faire des cadeaux aux femmes, il n'y est simplement pas encore habitué. Il est plus du genre à enchainer les histoires d'une nuit, maximum d'une semaine avant de se lasser. Elles lui tombent toutes dans les mains que finalement son jeu préféré en deviendrait presque lassant. Alors les filles sont de moins en moins nombreuses, il les trouve de plus en plus fades, sans quelconque intérêt, elles n'ont simplement rien à lui apporter de plus que les autres filles qu'il a déjà connues, alors il les évite, un sourire, une nuit et il passe à la suivante. Une seule fois il est tombé dans les bras d'une fille, pour qu'elle parte aussi vite pour un autre qu'il n'a d'ailleurs jamais vu. Il repense souvent à elle, ses cheveux bouclés violets qui tombaient dans son dos et ses épaules fines. Elle n'était pas comme les autres, originale par son look, un caractère bien trempée, un côté enfantin mais rebelle. Il était peut-être tombé amoureux d'elle mais il préférait se dire que ce n'était rien de sérieux et qu'il allait vite tourner la page, cependant il repensait encore parfois à elle, même s'il s'amusait avec les autres filles, comme si elle avait changé ses goûts, sa vision des choses. Alors il prenait les filles pour des objets, les rejetait aussitôt, pour se protéger, parce qu'elles allaient lui faire du mal, encore une fois et qu'il ne voulait pas s'attacher, tout simplement. Ne pas revivre ça une seule fois dans sa vie, et pourtant il savait que ça allait lui tomber dessus, un beau jour, sans qu'il ne s'en douterait.

Il ressort de la boutique, son paquet à la main, plutôt fier de son achat, même si ça lui a coûté un bras, il espère que sa mère va apprécier le geste au moins. Un geste qui vaut cher tout de même, radin comme il est. Il ne manque alors plus que les fleurs, il ne sait pas quoi prendre, il réfléchit sur le chemin. Il se lasse des roses de couleur rose (ironique heun). Il se refuse aux roses rouges qui reflètent l'amour et la passion, et à ce qu'il sache il ne vit aucune passion avec sa mère même dans ses cauchemars. Beurk, il fronce les sourcils à cette image et pousse la porte d'un fleuriste, enfin plutôt d'une à voir sa silhouette. Ses yeux ne se posent alors pas sur les fleurs, il s'en fiche finalement de la couleur, du type de bouquet qu'il souhaite acheter ou de la taille. Il regarde la fleuriste et finit même en avançant par se prendre le pied dans un meuble. « Aouch. » Il fronce les sourcils, fait semblant qu'il n'a pas mal avant de finalement capituler et prendre son pied dans sa main en se penchant. Bravo comme première approche, il a fait mieux.


Revenir en haut Aller en bas
 

AND I WATCH IT BEGIN AGAIN ▲ NINON&KENJI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ONE LAST KISS. :: Gamble Florist.-