AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 #2026 ~ tavu? ein? (Nottie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: #2026 ~ tavu? ein? (Nottie)   Mer 23 Jan - 21:37



La semaine il m'arrive très souvent de squatter la cité université, vous savez où on trouve les chambres des étudiants... Cela faisait une grosse semaine que je n'y avait pas remis les pieds, pour cause? Mes parents... Sous prétexte qu'une "surprise" allait bientôt arriver, ils voulaient que je sois là, tous les jours: avant les cours, après les cours et surtout le week end. Du coup, j'avais passé énormément de temps avec mes parents et ça me déprimait un peu, les voir tout le temps alors que j'en avais plus l'habitude c'était devenu l'horreur, ils me posaient tout le temps des questions sur les cours, mes passe temps, les amours aussi, imaginez. Et puis, vendredi, après être rentrée des cours, j'ai trouvé mon cadeau sur la table. En fait, il s'agissait tout simplement d'une lettre avec écrit dessus rends toi à cette adresse je n'osais pas imaginer ce qu'ils avaient pu m'offrir. J'avais donc pris mes jambes à mon cou et je m'étais rendue à l'adresse indiquée sur le bout de papier. Sur la porte de l'appartement m'attendais un post it, encore un autre endroit? Pitié, non! On en avait marre de t'avoir dans nos pattes, ouvre la porte et comme indiqué sur le post-it, j'ouvrais la porte. Mes parents m'attendais impatiemment dans le salon. Bienvenue chez toi! Oh mon dieu, j'en revenais pas, soit on allait vivre a 3 dans ce petit appartement soit ils m'offraient un appartement. La deuxième solution me plaisait plus! En même temps le "bienvenue chez toi" était mieux que le "bienvenue chez nous" enfin, je trouve. Premier réflexe? Sauter au cou de mes parents. Dire de les remercier. L'appartement est déjà meublé et puis, c'est mieux que la cité universitaire non? Ma mère, ma chère mère, elle me connaissait mieux que personne! Je la pris dans mes bras afin de la remercier une nouvelle fois. Et puis, mes parents décidèrent de partir. Une télé, un canapé, une cuisine, une chambre avec un double lit et une pièce vite qui me servirait sûrement de dressing. Sans compter la grande salle de bain... Le paradis. J'attrapais mon téléphone et le premier numéro que je décidais de compter fût celui de Nolhan. Messagerie, pour pas changer. J'aime pas les messageries, j'ai l'impression de parler à un mur, de parler dans le vent, comme d'habitude. J'ai beau aimer Nolhan plus que tout au monde (il ne le sait pas, j'avoue) le fait de ne jamais répondre au téléphone me donne des envies de meurtre. Et puis je suis tellement excitée à l'idée de lui montrer mon nouvel appartement qu'il risquerait de ne rien comprendre raison de plus pour raccrocher et lui envoyer un texto, c'est mieux, ça laisse plus de suspens.
Citation :
NoNo,
Rdv au 2026, Magnolia Street, grosse surprise, hahaha.
XOXO, LoLo.
Une fois le texto envoyé, j'allumais la télé et je mettais la musique à fond. J'avais vraiment trop hâte que Nolhan arrive. Il nous arrivait très souvent de parler de vivre seul et j'étais fière de pouvoir lui dire t'as vu, moi j'ai un appartement (que je paye pas mais que j'ai quand même)... J'avais surtout hâte de voir sa tête. En général, les bonnes nouvelles sont suivies de mauvaises pour moi alors je me demandais ce qui allait faire retomber l'excitation... Est-ce que mes parents allaient décider de me faire payer l'appartement et donc de trouver un boulot ou est-ce que j'allais me prendre la tête avec NoNo? Pitié, pas la seconde solution. La première à la limite, ok, c'est faisable. Mais j'aime pas me disputer avec Nolhan, ça me déprime tellement. Quoi qu'il en soit, j'avais allumé la télé et je dansais comme une folle dans MON salon. Salon qui se trouvait dans MON nouvel appartement. Je voulais absolument que Nohlan soit le premier au courant. C'est pour ça que je n'en parlerais pas avant qu'il ai mis les pieds ici. J'espère également pouvoir faire ma pendaison de crémaillère prochainement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: #2026 ~ tavu? ein? (Nottie)   Sam 26 Jan - 13:48


“ – Will you accept me after that ?!
ft. Lottie && Nolhan.


Un enfer, voilà ce que je vivais depuis presque une semaine. Une éternité même ! Je ne voyais plus le temps passé. Cela faisait une semaine que je vivais entouré de cris, du soir au matin, pendant la nuit. Je ne sais pas si je préférais les cris de ma mère, de mon père ou celui du bébé qui squattais dans ma chambre depuis une semaine. A choisir, ceux du bébé, au moins il n’étaient pas pleins de reproche, et encore, j’en était pas sûre. Mon père ne cessais de me répéter que j’étais stupide, ma mère elle essayait de me conseiller, sans oublier de me rabaisser au passage car je suis incapable de m’occuper d’un bébé. En même temps, j’ai 22 ans, m’occuper d’un enfant en bas âge n’as jamais été une priorité pour moi. Le pire dans cette semaine, c’est que mes parents m’avaient interdit de sortir, que ce soit pour les cours ou pour aller travailler. Un enfer, j’étais cloitré à m’occupé de ce bébé et de mon frère par la même occasion. Il fallait que je trouve une solution, si ma grand-mère serait toujours de ce monde, elle m’aurait aidé, pris le bébé pour me libérer pendant les cours, et pour que j’aille travailler. Ce matin ma mère était partie au travail en me disant qu’elle allais essayer de s’arranger pour les horaires, que je puisse aller en cours. La pilule commençais à passé, je savais qu’elle se reconnaissais dans la situation, sauf qu’à ma naissance, mon père était là. Ils étaient deux, moi je suis tout seul, je fais encore des études, et je cumule déjà un travail pour pouvoir partir et prendre mon indépendance, mais mes plans son fortement compromis ses derniers temps. Je vous laisse imaginez la tête que fera Lottie lorsque je lui annoncerais, la « grande » nouvelle. Je ne sais même pas comment je vais pouvoir lui présenter Jade. « Salut, c’est ma fille, ouais, je suis papa ! » Super, mais pour le moment, la n’était pas la question, tant que j’arriverais à la fuir, je n’étais pas capable de tout lui dire pour le moment. Mais je me connais, au premier mot, message ou appel qu’elle me passera, je rappliquerais. Je suis attirer comme un aimant vers elle, c’est comme ça, je ne sais pas comment l’expliquer. On s’entend tellement bien nous deux. C’est comme ça, ça ne s’explique pas. J’étais en train de donner un bain, essayant d’éviter les giclures et en évitant de noyer cet enfant, ma fille, c’est tellement bizarre de me dire ça, je n’y arrive pas, même après une semaine, c’est trop dure. Mon portable sonna, sûrement un message de ma mère me demandant comment ça ce passe, enfin une façon déguiser pour elle de me demander si je ne l’es pas laisser à l’abandon. Une fois laver et préparer, j’alla coucher le bébé dans son lit, c’était le début de l’après-midi, l’heure pour elle de faire sa sieste, et l’heure pour moi de pouvoir enfin accéder à mon message. Un pincement au cœur, le prénom de Lottie, me proposant un rendez-vous à une adresse. Comme je l’avais prémédité, il m’étais impossible de refuser, mais un seul problème se figeais devant moi, cet enfant qui dormais. Ma mère venais de rentré, avec un peu de chance, elle acceptera de la garder, le temps que je vois Lottie, que je trouve une solution. Mais elle n’était pas plus motivée que cela. « Pourquoi tu prend pas Jade avec toi ?! Tu ne compte pas la tenir à l’écart de ta vie, tu ne peut pas ! » Ah vrai dire maman, si c’est exactement ce que je comptais faire. « Prend la poussette ! » Elle le faisait exprès en plus, ou bien ?! « Maman ! Je peux pas l’emmener avec moi, enfin ! » Sa craint, bien sûre cette partie la resta bien au chaud dans mes pensées si je ne voulais pas me prendre une gifle. « Tu ne peut pas cacher ta fille Nolhan ! Prend la sac a l’entrée, tu as tout ce dont tu aura besoin. » J’étais dépité lorsque je monta dans ma chambre, tiraillé entre deux sentiments, l’envie de voir Lottie et la honte. Oui, j’avais honte de me retrouvé seul dans ce merdier, comment avais-je fais pour être aussi con que ça ?! Par dépit, je pris l’enfant dans mes bras qui commençais à gigoter, pour la descendre et la mettre dans la poussette en bas. Intérieurement, je me disais que ma mère me le paiera, mais elle avait surement raison. « Au faite, M’man, tu as vu pour ton travail ?! » Dis-je avant de quitter la maison. « Oui, tout est arranger, faudra que tu appel le club pour arranger tes horaires. « Mais comment tu veux que j’arrange mes horaires ?! Je travail dans un club ! » Je travaillais trois nuit par semaine, je ne pouvais pas moins travailler. J’avais déjà réussi a m’adapter avec mes horaires de cours, je ne pourrais pas faire mieux. Sans attendre que ma mère trouve de quoi répondre, je parti de la maison, la poussette à la main, le bébé dans les bras pour l’attacher dans la voiture. Magnolia Street ne se trouvais pas à côté. Garer dans la rue, je cherchais l’appartement. Un coup d’œil aux alentours, il n’y avais personne. Je déposa Jade dans la poussette et sonna à l’interphone ou le numéro que Lottie m’avais indiqué était inscrit. Pourquoi voulais-t-elle qu’on se rejoigne ici ?! Un sourire s’afficha, à l’idée de me dire qu’elle avais peut-être enfin trouvé l’appartement de ses rêves. Sa voix se fis entendre de l’autre côté de l’interphone. « C’est moi ! Tu m’ouvre sa caille dehors ! » Dis-je alors
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: #2026 ~ tavu? ein? (Nottie)   Jeu 31 Jan - 0:06



Musique toujours a fond, je dansais, je m'éclatais, j'oubliais le reste du monde comme si plus rien n'avait d'importance pour moi. C'était un jour exceptionnel, je prenais en quelque sorte mon indépendance et j'espérais que tout se passe bien, entre autre j'espérais que les choses s'accélèrent avec Nolhan -en vivant seule je pouvais prétexter avoir peur et lui demander de venir me protéger en dormant a la maison, c'est pas une bonne excuse ça?-. Je voulais voir sa tête lorsqu'il verrait tout ça, tout semblait changer et j'espérais que ça continue, que ce soit toujours aussi positif. Je m'arrêtais un instant pour faire quelque chose d'important à mes yeux: prendre la photo de NoNo et moi et l'accrocher sur mon frigo. J'avais toujours dis que ce serait la première chose que je ferais lorsque j'habiterais seule et on y était, enfin! Je baissais un peu le son et je me dirigeais vers la petite cuisine et j'étais heureuse de faire ça. NoNo et moi sur mon frigo bien que je n'avais pas besoin de photo pour penser à lui, je pensais déjà tout le temps à lui... NoNo et LoLo. Nottie. Cute, right? Sans vraiment m'en rendre compte directement, j'entends le bruit d'une sonnette. Après quelques secondes, ça fit tilt dans ma tête. Oui, on venait de sonner chez moi. Je décidais d'appuyer sur le petite bouton de l'interphone, bien que je savais exactement qui était là. Oui? Intérieurement je rigolais, je jubilais limite. La voix de Nolhan se fit entendre de l'autre côté et mon cœur se souleva, j'avais tout d'un coup des papillons dans le ventre, la gorge nouée. Et même des étoiles dans les yeux! C’est moi ! Tu m’ouvre sa caille dehors ! J'appuyais sur le bouton et j'entends le bruit de sa porte de l'immeuble d'ouvrir. Vite vite vite, je courrais en direction d'un miroir, voir à quoi je ressemblais, je passais ma main dans mes cheveux, je m'assurais que mon maquillage ne coulait pas et surtout que j'étais présentable niveau vestimentaire -bien que je n'en doute pas vraiment-. Tout semblait parfait. Je baissais le volume de la télé et je regardais autour de moi, voir si tout était en ordre. Le temps qu'il monte les escaliers et qu'il arrive à la porte j'avais le temps de préparer ma surprise. J'espérais vraiment qu'il soit plus surprise que je ne l'avais été lorsque mes parents m'avaient demandés de me pointer à l'appartement. J'imaginais déjà sa tête lorsque je lui annoncerais que j'avais enfin mon appartement. Et puis, je savais que ça nous rapprocherais encore plus... Et avant que Nolhan n'eut le temps de frapper la porte, je l'avais ouverte, me retrouvant nez à nez avec lui. Je me suis alors mise à sourire comme si je me retrouvais face à un ange. Une comète serait passée, je ne m'en serais pas rendue compte. Nolhan était face à moi et plus rien n'avait d'important sauf que...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: #2026 ~ tavu? ein? (Nottie)   Dim 3 Fév - 15:34


“ – Will you accept me after that ?!
ft. Lottie && Nolhan.


« Oui ?! » Cette voix raisonnais dans ma tête, cette magnifique fois que j’adorais entendre. Je m’empressai de lui demander de m’ouvrir et une fois le cliquetis de la porte entendu, je rentrai dans le petit hall de l’immeuble, je ne pu m'empêcher de remarqué qu'il n'y avait pas d'ascenseur. Avant, je m'en serais moqué, prendre les escaliers ne me dérange pas, mais la avec une poussette, prendre les escaliers ça allais être plus que galère. C'est parti pour du sport, je pliai la poussette sans avoir oublié d'enlever préalablement Jade de l'intérieur et de la prendre dans mes bras, oui, je ne suis pas non plus un attardé complet. « Tu pourrais pas déjà marché toi ! » Dis-je a l'attention du bébé dans mes bras, qui me regardais avec un sourire qui me donnais l'impression qu'il se fichais de ma gueule plus qu'autre chose. En plus vous avez déjà essayé de plier même grossièrement une poussette avec qu'une seule main ?! Non, bah c'est impossible, je vous le dis. Le sac poser en bandoulière sur mes épaules, le bébé dans un bras, la poussette dans l'autre, j'entrepris de monter les deux étages qui me séparais de Lottie, j'ai hâte de la revoir, une semaine, c'est long, mais j'appréhendais, le bébé commençais à gigoter, il devait sentir mon appréhension. Arrivé devant la porte je lâchai la poussette, faisant quelques mouvements avec mon bras libre histoire de le dégourdir. Changea ensuite Jade de bras, et alors que je m'apprêtais à toquer, la porte s'ouvris à la voler, elle avait du m'entendre lâcher la poussette, ou alors on avait une synchronisation à toute épreuve, ce qui serai trop mignon, d'ailleurs. Une question me vint à l'esprit, comment allais-je présenter Jade à Lottie ?! Je n'y avait encore pas penser, et je me retrouvais le bec dans l'eau vu qu'elle bloqua sur la petite chose qui gigotais et qui commençais à couiner. Génial ! Elle eut au moins le tact de briser le silence. « Salut ! » dis-je assez mal à l'aise, en essayant de calmer Jade. Bordel ma aurais-tu l'amabilité de te taire. « Me regarde pas comme ça s'il te plait, c'est déjà assez gênant pour moi que tu me vois avec elle ! » Dis-je alors que cette dernière me fit un signe pour entrer dans son coquet nouvel appartement. Oui, je crois bien qu'à ce moment-là, je ressentais de la honte de mettre laisser avoir aussi facilement que cela. Une fois à l'intérieur, je m’empressai de déplier la poussette pour remettre Jade dedans évitant un contact visuel avec Lottie. Je voulais qu'elle dise quelques choses, n'importe quoi, ce silence me tuait. Je ne voyais pas quoi dire pour ma part. Ou du moins rien qui ne me paraisse complètement stupide.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: #2026 ~ tavu? ein? (Nottie)   Jeu 7 Fév - 21:45



Moment de pur joie terminé! J'avais ouvert la porte et je me retrouvais face à Nolhan et... à un bébé! Salut ! Bloquage total. Ce n'est pas que je n'aimais pas les enfants, bien au contraire, mais je ne m'attendais pas à une surprise comme celle là. Elle faisait passer ma surprise pour... rien dirais-je. Mais je reconnais que c'était attendrissant. J'aurais même eu envie de dire quelque chose qui ressemblait à peu près à ça: mooooooonh. J'allais me retenir, ce n'était peut-être pas le moment. J'avoue que je buggais, carrément. J'étais restée les yeux écarquillés et la bouche entre-ouverte pendant environ une grosse minutes et demi. Me regarde pas comme ça s'il te plait, c'est déjà assez gênant pour moi que tu me vois avec elle ! Je m'étais reprise et j'avais fais signe à Nolhan de rentrer. J'avais ensuite fermé la porte et j'avoue à nouveau buggé. Regarder la porte ne ferait pas avancer les choses, il fallait que je me fasse à l'idée que de toute évidence Nolhan avait un bébé, qu'il était sûrement avec quelqu'un et donc qu'il ne m'aimait pas.. Intérieurement, je luttais pour ne pas me mettre à pleurer. Sois forte Lottie, sois forte. Je passais la main dans mes cheveux et je me retournais. Nolhan évitait tout contact visuel avec moi, comme si il avait honte, je m'approchais alors de lui et du bébé. Qu'elle était mignone cette petite. Je ne pouvais pas vraiment en vouloir à Nolhan étant donné qu'on était pas ensemble du coup je ferais semblant de rien et j'accepterais la petite dans ma vie sans sourciller. Je me penchais vers le bébé. Coucou toi! dis-je en m'adressant à la petite et en passant doucement ma main sur la petite joue toute rosée. Je me relevais ensuite et je me retournais vers Nolhan. Décrire mes pensées à ce moment là aurait été chose impossible. Décrire mon humeur également. J'étais à moitié en pétard contre Nolhan et à moitié amoureuse. Plus en pétard qu'amoureuse pour être franche. En me retournant, je lui cognais doucement le bras et je me mis à froncer les sourcils. T'aurais pas pu me prévenir? Du coup la surprise de mon sublime appartement neuf tombe a l'eau. J'avais élevé la voix. Et aussi tôt je m'en étais voulue parce que je n'avais pas écouté ce qu'il avait à me dire. Je redescendis d'un ton et je m'adressais à nouveau à lui. Je reconnais qu'elle est magnifique. Je m'éloignais de Nolhan pour me rendre dans la cuisine et prendre deux verres et une bouteille de soda qui se trouvait dans le frigo. Je retournais ensuite au salon près de Nono et de la petite puce. J'avais envie de pleurer... Littéralement. Mais je ne savais pas ce qu'il avait à me dire et si ça se trouve je me trompais totalement. Il y'avait 50% de chance que j'ai tord. Et il y'avait également 50% de chance que mes pensées soient réelles. Je devenais totalement paranoïaque. Soit il avait eu un bébé avec son ex et il s'était remis avec elle. Soit il avait rencontré quelqu'un qui avait un bébé. Dans les deux cas, j'aurais le coeur brisé. Mais il semblait se décomposer autant que moi. Arrivée au salon, je posais les verres et la bouteille sur la table du salon avant de tomber dans le divan. Complétement perdue. La réalité venait de me frapper en pleine tête. Et bam, un coup pour Lottie. Je levais la tête vers Nolhan. Tu m'explique? demandais-je d'une voix neutre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: #2026 ~ tavu? ein? (Nottie)   Ven 22 Fév - 7:08


“ – Will you accept me after that ?!
ft. Lottie && Nolhan.


Après un long moment de bug sur moi et sur le bébé, enfin surtout sur le bébé, ce que je comprenais complétement d’ailleurs, Lottie me fis entré dans son nouvel appartement, je me sentais tellement idiot ! Elle m’avait appelé sûrement pour me faire cette surprise, enfin c’était sûre même. && Voilà que j’arrive avec un mioche ! Je n’arrivais pas à savoir ce à quoi elle pensait, je n’arrivais même pas à la regarder en face. « Coucou toi » Elle s’était penchée vers le bébé, et moi je fixais toujours le sol, ce carrelage était nouveau pour moi, j’en profitais, ça allait sûrement être la dernière fois que je mettais les pieds ici. Je sentais le regard de Lottie sur moi, elle me fixait, puis elle me cogna le bras doucement, mon regard se tourna enfin vers elle, et elle avait froncé les sourcils. « T’aurais pas pu me prévenir ?! Du coup la surprise de mon sublime appartement neuf tombe à l’eau. » Elle avait élevé la voix, et je décernais de la colère, mais je dois avouer que je ne sentais pas que cela. Sa voix s’était élever, et je devais me contenir pour ne pas répondre sur le même ton. J’étais comme ça, lorsque l’on me parle énerver, je m’énerve aussitôt. Mécanisme de défense, mais là je savais que je n’avais en aucun cas, le droit de répondre sur le ton qu’elle m’avait employé. « Je reconnais qu’elle est magnifique. » Son ton avait changé radicalement, elle avait dû s’en vouloir. « Merci ! » Mais pourquoi je la remercie c'est complétement con comme réplique ! Elle quitta la pièce, bravo mec tu la fais fuir, je ne savais pas où elle s’était rendu, je ne connaissais pas son nouvel appartement. « Désolé ! Mais en même temps je ne voyais pas trop comment te l’annoncer autre qu’as voix haute ! » Sans que je lui dise, Lottie avais deviné que Jade n’était pas simplement une cousine que je devais garder. Je ne savais vraiment pas comment expliquer la chose, un millier de question devait se poser sa jolie petite tête. Je ne savais pas comment lui dire, c’était pourtant pas si compliqué, Jade c’est la fille de mon ex, et elle s’est ramené y’as une semaine pour me la confier, sauf que par la même occasion elle m’avait lâché une bombe, puisque Jade est ma fille. Tu vois Nolhan, tu arrives à le formuler dans ta tête, pourquoi tu ne peux pas le dire à voix haute ?! Hein ?! Surement que cela signifierais que c’était réel, et en aucun cas j’ai envie que ça devienne réel. Elle revient dans le salon avec deux verres et une bouteille de soda, c’est donc la cuisine là-bas, c’est cool de le savoir, puisse que vu comment elle commence à gigoter, elle va réclamer son biberon dans pas longtemps. Elle ne peut pas rester calme et ne rien dire pour une fois, elle ! Elle s’avachit sur le divan, son regard perdu, je voulais la prendre dans mes bras, lui dire que ce bébé ne change en aucun cas ce que je ressens pour elle. Mais à quoi je pense, je venais simplement de gâcher la moindre chance d’être heureux avec elle autrement qu’en amitié. Si elle éprouvait un moindre truc, il venait de disparaitre comme par magie, j’en étais sûre ! « Tu m’explique ?! » Non, je ne veux pas t’expliquer, je ne peux pas ! Mais je n’ai pas le choix, elle me fixe son ton était neutre à présent, elle me détestait. « Tu te rappelles de mon ex ?! » Je n’arrive même plus à dire son prénom, je veux oublier cette fille qui me bousille la vie. Lottie acquiesça simplement « Bien, elle est revenu y’as une semaine, et ma laisser Jade. » Cette dernière venais de redoubler d’effort et commençais à pleurer, génial ! Elle aurait pu se taire jusqu’à ce que je finisse mon récit, et si je ne la prends pas dans mes bras, elle va hurler encore plus fort et Lottie et moi on ne s’entendra plus. Je me résignai donc à la prendre dans mes bras, ce qui eu au moins le mérite de la calmer. Puis, je repris « Je ne l’avais pas revu depuis qu’elle avait quitté la ville, elle avait des courses à faire, et elle me la laisser, sauf qu’elle n’est pas revenu. Elle est partie, et lorsque j’ai cherché un truc pour la calmer, une lettre qui m’était adressé est tombée. Elle disait que j’étais le père. Je me retrouve avec Jade sur les bras et aucun moyen de retrouvé Madison ! » J’avais prononcé son nom, un exploit et j’aurais peut-être jamais du car, Jade s’était remis à pleurer, comme si elle ressentait l’envie que j’avais de hurler à ce moment-là. Maligne la petite ! Je me démenai pour atteindre le biberon dans le sac, heureusement qu’il était tout prêt j’avais juste à le chauffé entre mes mains. Je donnai un petit regard à Lottie qui resta silencieuse, je pris donc la décision de poser Jade dans son landau pour chauffer le biberon. Je ne quittai pas Jade des yeux qui était assise et qui gigotait non-stop. « Voilà, c’est chaud Calme toi ! » Dis-je en la reprenant, Lottie était resté silencieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: #2026 ~ tavu? ein? (Nottie)   Lun 25 Fév - 23:42



Je me suis énervée sur Nolhan en élevant la voix et aussitôt, je l'ai regretté. Je ne veux vraiment pas me disputer avec lui surtout qu'il a un caractère de chien, encore pire que moi et me disputer avec Nolhan je sais pas ce que ça peux donner réellement. J'ai pas envie qu'il s'énerve à son tour et qu'il élève la voix. Je suis vraiment contente qu'il me présente sa fille, c'est pas le problème, mais quelque part je le déteste de se pointer chez moi avec elle, comme ça, sans prévenir. Compliqué à expliquer. Je suis ravie de rencontrer ce petit bout de chou que je ne peux détester... mais une part de moi sait désormais que même si un jour, Nolhan et moi, finissons ensemble, Jade sera la personne la plus importante à ses yeux, même plus importante que moi et surtout, elle est le lien éternel entre lui et son ex et ça j'ai du mal à m'y faire. Mais Jade c'est sa fille. Enfin, leur fille. J'ai toujours voulu être la personne la plus importante dans la vie de quelqu'un (exepté de mes parents vu que c'est le cas et que je suis fille unique) et quand j'ai rencontré Nolhan, que j'ai eu le coup de foudre, je me suis dit que j'aimerais être l'unique femme de sa vie. Tiré par les cheveux comme explication je le reconnais. Bref, à ce moment là j'ai qu'une seule envie: me jeter dans les bras de NoNo. Mais je peux pas, ce serait trop facile. Je lui dit que sa petite puce est magnifique, parce que c'est le cas. Merci ! Mais là, je ne réponds pas, je reste silencieuse. De la cuisine, je l'entends me parler et chaque mot qu'il prononce me file un coup, un énorme coup. J'ai le cafard. Désolé ! Mais en même temps je ne voyais pas trop comment te l’annoncer autre qu’as voix haute ! Je referme le frigo et je regarde notre photo, j'ai l'impression que c'est loin, si loin, ce temps où on était plus que proche et tout était parfait. Ils ne sont là que depuis peu et déjà, je regrette tout. De retour de la cuisine, je lui dis ce que j'en pense tout simplement parce que je vois pas quoi lui dire d'autre. Il suffisait simplement que tu me dises que tu avais une fille. Je me serais sûrement sentie aussi mal que sur le moment même mais au moins, ça aurait fini par passer et j'aurais d'autant plus eu envie de voir la petite. Voilà, pas un mot de plus, je suis de retour sur mon divan. Et là, il se décide enfin à m'expliquer. Tu te rappelles de mon ex ? Je me contente simplement d’acquiescer. J'avais jamais pu blairer cette fille. Je ne la connaissais pas vraiment mais les fois où Nolhan m'a parlé d'elle, j'ai eu envie de péter un câble, ça me rendait dingue tout simplement qu'il prononce le nom d'une autre fille. Et pourtant il est pas ma propriété, j'ai pas à être aussi jalouse ni possessive. Bien, elle est revenue y’a une semaine, et m'a laisser Jade. Et là, au moment où il prononce le prénom de la petite, cette dernière se met à pleurer. Il prend donc la jolie petite Jade dans ses bras avant de reprendre son récit. Je ne l’avait pas revue depuis qu’elle avait quitté la ville, elle avait des courses à faire, et elle me la laissée, sauf qu’elle n’est pas revenue. Elle est partie, et lorsque j’ai cherché un truc pour la calmer, une lettre qui m’était adressé est tombée. Elle disait que j’étais le père. Je me retrouve avec Jade sur les bras et aucun moyen de retrouvé Madison! Quelque part c'est une bonne chose. Nolhan fait partie de ma vie et je l'aime. Que Jade rentre dans ma vie ne me pose aucun problème mais si je dois rencontrer Madison, là non c'est trop. Avec tout ce qu'elle lui a fait, je sais pas ce que je ferais. La petite est agitée, elle pleure et Nolhan lui prépare son biberon. Moi je suis installée sur le divan, toujours silencieuse, les pieds posés sur la table de salon et le regard ailleurs tout simplement. Voilà, c’est chaud. Calme toi ! Je n'ai pas parlé depuis quelques minutes et je ne sais pas trop quoi dire. Jade à fait apparition dans la vie de Nolhan et moi j'ai l'impression d'en sortir. J'avais pas prévu que ma journée se passerait de cette manière, je voulais lui faire visiter l'appartement et ensuite lui dire ce que je ressentais pour lui mais pour faire ça, maintenant, ce sera encore plus compliqué. Du coup j'y renonce temporairement. Je garderais donc ce secret pour moi un peu plus longtemps. Nolhan à fini son histoire et moi, je n'ai strictement rien à lui dire au début. Quelle conne. Deux mots sortent de ma bouche et c'est pour parler de son ex. Je ne parle pas fort, ces mots sont à peine audible mais je sais qu'il les a entendus. Et puis, je me décide à mettre ma rancœur de côté. Si tu as besoin d'aide, je suis là. Et voilà, Lottie est de retour. Je propose mon aide à Nolhan qui galère... Je propose de l'aide à Nolhan qui m'a un peu brisé le cœur. Mais je l'aime alors tant pis et puis bon bébé je sais parfaitement comment ça fonctionne. J'ai fais énormément de babysitting et je sais gérer un enfant. J'ai l'impression de la petite Jade peu nous éloigner Nolhan et moi tout comme elle peut, au contraire, nous rapprocher. Et puis, si son ex ne revient pas, au moins il ne sera pas seul. Je n'ose pas me mettre à sa place. Je n'ai jamais vraiment eu envie d'avoir des enfants et ça n'a pas changé, je préfère m'occuper de ceux des autres. Là, à ce moment, je me demande si je dois renoncer à cette histoire d'amour tant attendue avec Nolhan ou si, au contraire, je dois m'y accrocher et continuer d'y croire. Mais ça semble tellement loin, tellement différent, tellement inattendu. Je suis désolé mais je sais pas trop quoi dire... Logique, je suis vraiment effrayée. Je suis passée de la colère à la peur. Et j'ose à peine le regarder.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: #2026 ~ tavu? ein? (Nottie)   Mer 27 Fév - 12:28


“ – Will you accept me after that ?!
ft. Lottie && Nolhan.


J'essayais de rester calme, mais savoir que j'étais en train de tout fiche en l'air avec Lottie me tuais. Cette dernière était partie dans la cuisine, j'essayais de pas m'énerver. « Il suffisait simplement que tu me dises que tu avais une fille. » Certes, j'aurais pu lui envoyer un SMS lui disant, que j'avais une fille entre "Ça va ?!" et "Tu viens diner à la maison ?!" Non ce n’était pas mon genre, je n’étais pas comme ça. « Je suis pas du genre à ne pas parler en face, tu devrais me connaitre ! » Ma voix était tout sauf rassurer, car j'étais en train de me rendre compte que cette petite chose m'éloignais de l'être que j'avais sûrement plus aimé jusqu'à maintenant. && cette perspective, de me dire que Jade l'éloignerais surement de moi, me rendais dingue. Vous savez, la citation : "On se rend compte de ce à quoi on tient, au moment où l'on risque de les perdre !" C'est bien vrai ! Je vois, malgré moi son regard changer sur moi, et je ne peux rien y faire, elle veut des explications, je les lui doit. Mais tout en m'occupant de Jade, qui doit sentir mon agitation, ou le sujet de sa mère légèrement douloureux encore pour moi. Non pas que je l'aime encore, non le jour où elle est revenu, j'ai su que mon cœur était pris par quelqu'un d'autre, mais surtout parce que savoir qu'elle peut revenir à tout moment, et foutre en l'air le peu qu'il me reste me rend dingue. J'avais réussi à tout raconter, en m'occupant de la petite. J'avais réussi à lui faire son biberon et a lui chauffer, lorsque je commence à lui donner, Lottie n'avais toujours rien dis. Tout ce que je voulais c'est qu'elle dise un mot, n'importe lequel. Quitte à ce qu'elle me dise de dégager, ce serait complètement juste. « Quelle conne. » Certes ce n’était pas ses mots que je m'attendais à entendre sortir de sa bouche, mais c'était déjà ça, et ils me firent au moins sourire légérement ! Jade s'enfila sa boisson en très peu de temps, comme si maman ne lui donnais rien à manger. « Si tu as besoin d'aide, je suis là. » J'avais l'impression qu'elle disait ça par gentillesse, c'est souvent comme ça que les gens font, ils ne savent pas quoi dire, alors il propose leur aide, comme de la pitié, mais pas Lottie. C'était pas son genre de prendre les gens par pitié, elle fais du baby-sitting, je ne peux pas me permettre de refuser son aide. J'aurais tellement voulu la prendre dans mes bras, me réconforter, et lui faire comprendre que je ne voulais pas que quoique ce soit change entre nous, mais j'étais tellement naïf de croire à ça. J'avais plus 6 ans et je ne devais plus croire au père noël, au lapin de pâques et à la fée des dents, mais là j'espérais tellement, je souhaitais tellement que rien ne change, qu'on continue comme si rien n'était arrivé que c'était comme si j'étais redevenu un enfant. « T'en sens pas obligé. » Lui avais-je simplement dis. « Je suis désolé, mais je sais pas trop quoi dire... » Je ne voulais pas que quelques choses change, je devais prendre les choses en main. « Fait moi visiter ton appart' alors ! » Dis-je alors en souriant, alors que la petite sur mon épaule digérait doucement son lait. Je voulais qu'elle me regarde, je voulais la rassurer d'un simple regard, comme j'avais l'habitude de faire avec une petite phrase lorsqu'elle était mal, rien ne devais changer, et j'allais tout faire pour que cet enfant qui allais surement devenir la prunelle de mes yeux, ne change en rien ce que je ressens pour cette petite brune face à moi. Je m'approchais d'elle assise sur le canapé et lui fis un bisou sur le haut du crâne. Comme j'en avais l'habitude ....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: #2026 ~ tavu? ein? (Nottie)   Mer 27 Fév - 13:06



Ce matin, en me levant j'étais convaincue d'une chose: Nolhan c'est l'homme de ma vie... Et j'en suis toujours convaincue à vrai dire. Ce n'est pas parce que son ex lui a fait un sale plan que je ne peux pas continuer d'espérer qu'un jour NoNo et moi on soit ensemble. C'est beau de rêver, c'est même très beau... Et surtout il faut que je me mette en tête que je peux pas lui en vouloir pour quelque chose qui s'est produit y'a quelques années et dont il n'était absolument pas au courant. Je fais la gueule et ensuite je réfléchis, oui absolument. Je lui avait fait remarquer le fait que ça m'avait choqué qu'il ne me mette pas en garde sur le fait qu'il était papa d'une adorable petite Jade. Ce à quoi Nolhan avait rétorqué: Je suis pas du genre à ne pas parler en face, tu devrais me connaitre ! J'avoue mais il aurait pu me le dire en face avant de se pointer à mon appartement avec ce petit bout de chou. Je sais mais tu aurais pu venir seul, m'en parler et ensuite j'aurais accepté de rencontrer ce petit ange! Je me demande ce qu'il ressent, si lui aussi à peur de me perdre. Je ne sais pas à quoi ressemblerait ma vie si je n'avais plus Nolhan. A qui est-ce que je penserais le matin? A qui est-ce que je voudrais annoncer ce qui m'arrive dans la vie? A qui aurais-je envie de dire que je l'aime tout simplement? Parce que d'avance, je sais que si je perds Nolhan, ma vie sera différente mais elle me convient parfaitement telle qu'elle est actuellement, c'est à dire avec lui à mes côtés, qu'il soit papa ou non. C'est débile de parler ainsi alors que Nolhan et moi on est même pas un couple! Alors, c'est avec la plus grande franchise, une fois qu'il a eu terminé ses explications que j'ai traité son ex de conne. Et je l'ai pensé! Très fort même. Qu'elle ai pas le malheur de se repointer à Greenwood parce que je vais lui refaire son portrait à celle là moi. D'où vient cet excès de haine? On se le demande. Moi bagarreuse? Non *ironie*. Et puis, j'ai proposé son aide à Nolhan. Parce que je suis la meilleure, tout simplement. Et parce qu'il ne peut pas se passer de moi! T'en sens pas obligé. Me sentir obligée de quoi? De l'aider? Si je le propose c'est parce que j'en ai envie, parce qu'il est dans la merde à cause de son ex et que moi je l'aime et que je ferais tout pour lui, que je ferais tout pour l'aider aussi. Je veux t'aider c'est tout, si tu change d'avis tu connais mon numéro... Que rajouter de plus? Mes phrases sortent, sèchement presque. Mais je n'arrive pas à me remettre du choc, j'arrive pas à me dire que oui, Nolhan est papa. ça sonne faux dans ma tête, j'ose même pas imaginer ce que lui ressent! Et puis, je sais plus quoi lui dire, alors je lui fait remarquer. J'ai pas envie qu'il quitte mon appartement, qu'il parte et qu'on reste sur une prise de bec stupide parce que je n'ai pas l'esprit assez ouvert pour comprendre qu'il faut accepter quelqu'un quelque soit son passé! Je veux pas que notre relation change. J'ai envie que Nolhan s'installe à côté de moi, qu'on parle et qu'on mange et qu'on se raconte toute les conneries qui nous passe par la tête comme au bon vieux temps, qu'on se fasse des câlins et qu'on rigole en chœur. Je veux retrouver mon Nolhan, le Nolhan qui fait le con pour me remonter le moral, celui qui me fait comprendre que je suis importante pour au moins une personne. Le Nolhan que j'ai appris à connaître autour d'une bouteille de Tequila. Fait moi visiter ton appart' alors ! Il me regarde et il me sourit. Et malheureusement, je ne suis pas insensible à son charme. Il s'approche et me fait un bisous. Relève la tête Lo, regarde le et fais lui comprendre que tu l'aime et que tu ne lui en veux pas, parce que non tu ne lui en veux pas, tu saurais pas lui en vouloir, c'est Nolhan. Je me lève et là j'ai une envie folle de le prendre dans mes bras pour lui faire comprendre que c'est oublié et que désormais, Jade fait partie de ma vie comme lui. Je veux lui faire comprendre plein de choses... tout simplement! Je le regarde et je souris. Allez viens... Je lui fait signe de la tête de me suivre! Magnifique appartement avec une unique chambre qui offre une magnifique vue sur.. Magnolia Street. Je soulève un des rideaux et par la fenêtre, je lui désigne la rue. Et puis, je me met à rire... Toute seule. Parce que je me rends compte à quel point je peux être conne parfois...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: #2026 ~ tavu? ein? (Nottie)   Sam 2 Mar - 18:32


“ – Will you accept me after that ?!
ft. Lottie && Nolhan.


Je ne savais pas trop comment allais réagir Lottie lorsque j'avais pris la décision, enfin surtout que je n'ai pas eu le choix, d'emmener Jade à l'endroit de rendez-vous. J'ai supposé que c'était son nouvel appartement lorsqu'elle m’avait fait entrer. La température était plus que basse lorsque de son côté elle compris que Jade était ma fille, elle avait plutôt mal réagis d'ailleurs, mais je la comprenais, alors je ne réagissais pas plus que cela. « Je sais, mais tu aurais pu venir seul, m'en parler et ensuite j'aurais accepté de rencontré ce petit ange ! » Petit ange ?! Sa allais bientôt changer, elle commençait à gigoter, et vu leur j'avais compris que l'heure de son bibi était bientôt arrivé. Mais comment aurais-je pu venir avant ?! La ma réaction vu un peu plus emporté, et dès la première syllabe je regrettai immédiatement mon ton sec. « Venir seul ?! Je peux malheureusement pas encore la laisser seule à la maison, je n’avais pas le choix ! » J'aurais jamais du hausser le ton, « Excuse-moi ! Je suis sur les nerfs ! » Dis-je quasi immédiatement. Évidemment, je ne dormais quasiment plus depuis une semaine, j'avais mes parents sur le dos, mon petit frère aussi, qui se fichais de moi, du haut de ses six ans à peine. Une fois la situation poser et expliquer, viens le moment tant attendu ou les gens par pitié propose leur aide. Je sais que lorsque Lottie me la proposer c'était pas par pitié, juste parce qu'elle voulait aider. Mais je ne voulais pas qu'elle se sente obligé. Je savais que Jade pouvais être à double tranchant. C’était quitte ou double. Soit je la perdais, à jamais, en même temps je la comprendrais, qui voudrais se retrouvé mère d'un enfant qui n'es pas le sien ?! Personne. J'imaginais la situation dans le sens inverse. Perso, je partirais en courant. Mais à contrario, on pourrait se rapproché encore plus, et qui sais finir ensemble, mais je ne pensais pas que ça puisse se passé ainsi. Je voulais qu'on passe à autre chose, je lui proposai qu'elle me fasse visiter son appartement. « Magnifique appartement avec une unique chambre qui offre une magnifique vue sur... Magnolia Street. » Quoiqu'elle me disait, j'avais envie de rire, et lorsqu'elle me désigna sa rue tout en rigolant, ouais, son rire est communicatif, je rigolai d'ailleurs. Jade, était dans mes bras et s'agitais, elle regardait l'appartement inconnu. Mais je repris vite mon sérieux en regardant Lottie, celle-ci regardais l'enfant dans mes bras. « Je ne veux pas qu'elle change quoi que ce soit entre nous, mais je comprendrais très bien si tu ne veux pas avoir de contact avec elle, ou avec moi encore. » J'espérais vraiment qu'elle dise que cela ne la gênerais pas, a vrai dire, je ne sais pas comment je réagirais si elle me dise de sortir de sa vie. Mon cœur, serais complétement briser ça c'était une chose qui était certaine.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: #2026 ~ tavu? ein? (Nottie)   Jeu 7 Mar - 12:14



Et là, tout d'un coup c'était tendu et froid entre nous. Je voulais pas me prendre la tête avec Nolhan et pourtant, c'était entrain de se passer. J'avais eu le malheur de dire quelque chose que j'aurais du garder pour moi. Lui proposer de venir seul à l'appartement était une mauvaise idée vraisemblablement. Et je regrettais de lui en avoir touché un mot. Venir seul ?! Je peux malheureusement pas encore la laisser seule à la maison, je n’avais pas le choix ! Nolhan semblait sur les nerfs, il avait élevé la voix, me laissant sur le cul, littéralement. Et sans voix, accessoirement! Baisser les yeux, c'était la seule chose qu'il me restait à faire. Excuse-moi ! Je suis sur les nerfs ! Et évidemment, je n'ai pas répondu, étant bien trop occupée à regarder le sol en m’efforçant de ne pas pleurer. Qu'est ce que j'aurais pu dire? Je sais que la vie de Nolhan est compliquée depuis que Jade en fait partie et je ne peux pas lui en vouloir à lui, il n'en savait rien. Et puis, on a changé de sujet, je crois que j'ai jamais été aussi heureuse de me taire! J'ai rigolé, lui aussi. C'est vrai que parler de quelque chose dont Nolhan était déjà au courant c'était pas très intelligent. Nolhan mon bisounours, Nolhan l'amour de ma vie. Et on était entrain de s'éloigner, ça me rendait dingue, ça me faisait péter un câble. By the way, une fois ma petite explication terminée, je regardais le petit ange que Nolhan avait dans les bras. Je ne veux pas qu'elle change quoi que ce soit entre nous, mais je comprendrais très bien si tu ne veux pas avoir de contact avec elle, ou avec moi encore. Sans même parler, il avait compris ce que je ressentais et surtout il savait que je ne voulais pas non plus que ce petit être s'impose entre nous en nous éloignant. Je voulais pas qu'il me brise le cœur comme je n'aimerais pas briser le sien si la situation était inversée. Quand on aime quelqu'un, on le prend avec ses défauts, ses qualités.. Non, non non, Lottie, pourquoi tu as dis "quand on aime quelqu'un"...? Tu es grillée maintenant, autant continuer sur ta lancée. Hop, active toi et rattrape le coup. Ou bien grille toi définitivement, après tout, ta conscience ne te sert à rien. Son passé aussi. En gros, ce que je voulais faire comprendre à Nolhan c'est qu'il aurait même 3 enfants que je l'aimerais encore. Je peux pas lui en vouloir d'avoir eu une vie avant de me connaître. Je ne voulais pas me griller en lui disant que j'en étais amoureuse...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: #2026 ~ tavu? ein? (Nottie)   Dim 10 Mar - 13:52


“ – Will you accept me after that ?!
ft. Lottie && Nolhan.


Je m’en étais voulu immédiatement lorsque j’avais élevé la voix sur Lottie, je n’avais aucune envie de m’engueuler avec elle, et je me trouvais l’excuse que je ne dormais plus, mais la raison était que j’avais la rage de me retrouvé dans cette situation. Je ne voulais pas la vexer, et le fait qu’elle ne me réponde pas, me mis mal à l’aise. Je pris la décision de changé de sujet, il valait mieux pour nous deux, je sentais le malaise entre nous, et je ne le supportais pas. J’avais l’impression qu’elle se retenait de pleurer, et c’était la dernière chose que je voulais qu’il se passe. Je pris la décision qu’elle me fasse visiter son appartement, puisse que c’était la raison pour laquelle nous étions ici, à la base. On reprit nos petite habitudes, pendant qu’elle me désignait sa rue, son appartement, et ses quelques pièces, elle a ris, je l’es suivis. J’avais besoin de rire, même si c’est pour des broutilles.
Après quelques minutes, je lui avais avoué que je ne voulais en aucun cas que Jade soit une barrière entre nous et que je ne voulais pas que cela change quoi que se soit. Bien sûre j’aurais très bien compris qu’elle ne veuille plus me voir ou me parler, je ne pouvais pas la blâmer après tout. « Quand on aime quelqu’un, on le prend avec ses défauts, ses qualités […] Son passé aussi. » Je ne réussi pas à m’empêcher de sourire. Elle ne voulait pas que notre relation change. Mais mon sourire s’était élargi lorsque j’avais réalisé comment elle avait commencé sa phrase. Elle m’aimait ! Certes on peut aimer quelqu’un en amour, mais aussi en amitié. « Tu m’aimes comment ?! » Je n’étais pas sérieux quand je disais ça ?! Sérieusement, mais je suis con quand je mis met, j’atteins des summums. Si elle me répondait ‘ Ça dépend comment toi tu m’aimes ?!’ ou encore ‘Bah en amis !’ comme si cela était logique, je me demandais comment j’allais réagir. Je ne peux pas revenir en arrière, s’il te plaît Monsieur le maître du temps ?! Mais non, on avait envie de me voir galérer à répondre ou simplement, voir ma réaction, y’as as qui vont bien rire. Je peux aussi ne pas attendre qu’elle réponde, et agir, faire un truc. L’embrasser ?! Au risque de me prendre au gifle et réussir à changer notre relation malgré ce qu’on avait décidé de ne pas faire ! Mon dieu, il a décidé de me tuer ce karma, ou bien ?!
.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: #2026 ~ tavu? ein? (Nottie)   Dim 10 Mar - 14:55



Oublions la relation tendue et froide. Passons au fait que je me sois grillée, tout simplement! Je réalise avec un peu de retard ce que je viens de dire. D'une certaine manière je viens d'avouer à Nolhan que je l'aime. Alors j'ai deux solutions: soit je rattrape le coup, soit je lui avoue que j'en suis amoureuse. Dans les deux cas, je risque de souffrir. Si je lui dit que je le considère comme mon ami, je souffrirais parce qu'il n'est pas que mon ami. Du moins à mes yeux. Et si je lui dit que j'en suis amoureuse, il risque de partir en courant et je souffrirais parce que mes sentiments ne sont pas partagés. Alors, que faire? Mais, je peux voir ça différemment. Si je lui dit que je l'aime, peut-être qu'il me dira que lui aussi. Et là, je serais heureuse. Mais y'a peu de chances que ça arrive. Nolhan et moi ce serait trop beau pour être vrai. Je pense tout simplement que je vais attendre une réaction de sa part avant de prendre le risque de tout foutre en l'air. Et si ça se trouve, Nolhan n'a même pas entendu le début de ma phrase. Mais en fait, il est là, en face de moi, entrain de sourire. Alors ça lui fait peut-être plaisir que je n'ai pas envie que notre relation change et surtout que j'accepte tout: son passé, ses erreurs etc. Et puis, tel un coup, sa réponse arriva. Tu m’aimes comment ?! Comment? Du style: a quel point ou bien "en amour/amitié"? Parce que cette réponse peut obtenir plusieurs réponses bien différentes. Soit "je t'aime très fort" sans préciser si toute fois, il s'agit d'amour ou d'amitié. Soit "je suis amoureuse de toi" et là, tout est dit. ça fait vraiment partie de ces moments où on voudrait revenir en arrière oui, pour effacer ce qui a été dit. Malheureusement, c'est pas aussi simple. Et si, au lieu de répondre, je décidais de me jeter dans ses bras? Ha mais non, il a la petite, donc je peux pas. Réflechir, c'est pas mon fort. L'amour, c'est pas mon fort. En fait, j'ai l'impression d'être une bonne à rien. Je devrais même pas avoir à réflechir, je devrais lui dire ce que je ressens mais la peur de me prendre un vent est tellement forte que je préfèrerais m'écraser et lui répondre que je veux pas le perdre. Mais là encore, ça aménerais un tas de nouvelles questions auxquelles j'aurais peur de répondre. Et si, tout simplement, je répondais à la question par une autre question? Du genre "et toi, tu m'aimes comment?". Comment, comment? Du style, sur une échelle de 1 à 10 ou bien en amitié/amour? La palme de la phrase la plus débile me reviendra sûrement un jour. Moi et le sérieux ça fait deux. Et si je me lançais et que je lui disait que je l'aime? Ou bien tout simplement: si j'allais chercher une bouteille de Tequila? Non, je peux pas, il a des responsabilités. Je peux passer mon tour? ça veut pas dire "je t'aime pas" mais "j'ai peur de te répondre par peur de souffrir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: #2026 ~ tavu? ein? (Nottie)   Lun 11 Mar - 20:04


“ – Will you accept me after that ?!
ft. Lottie && Nolhan.


C’est partie pour un complet changement de sujet, c’est ce qu’il fallait. Mais j’avais été des plus idiots en lui demandant comment elle m’aimait. J’aurai voulu m’imaginez des tas de scénarios, avec un happy ending, mais j’avais surtout peur qu’elle s’imagine que notre relation de me convenais pas comme elle était. C’était complètement faux, elle me convenait très bien ainsi, mais mes sentiments se faisait de plus en plus grand malgré moi, et je ne voulais pas la brusquer ou quoi que ce soit, et j’avais très peur de sa réponse à ma question. Je voulais à tout pris remonter le temps et effacer cette question stupide, qui plus est n’était pas claire. Mais je ne devais rien regretter. Jade toujours dans mes bras, j’aurais du la mettre dans la poussette avant de partir faire la visite de son appartement. Mais c’était trop tard, j’attendais simplement qu’elle me réponde. « Comment, comment ?! Du style sur une échelle de 1 à 10 ou bien en amour/amitié ?! » Toujours pleine de surprise dans ses réponses, ce n’était surtout pas par une question que j’attendais qu’elle me donne une réponse. Ce qui fais que personnellement, je ne savais pas à quoi m’attendre à présent, ou quoi dire, ou faire même. [/]« Je peux passer mon tour ?! »[/i] C’est censé vouloir dire quoi ça ?! ‘Je ne veux pas te vexer, mais toi et moi c’est comme les pâtes et le Nutella, c’est trop bon mais ça va pas ensemble’ ?! && je dis quoi moi après ça ?! Je pris la décision de poser Jade dans son landau, cela me laisserais un peu de temps pour réfléchir, mais je devais agir vite, car mettre un enfant dans un landau ne met pas quinze heures, non ça prend à peine deux minutes. Une fois poser, la petite gigotait, et trouva sa place, je la regardais, j’aurais tellement voulu vivre cette expérience avec quelqu’un que j’aimais vraiment. Non que je n’avais pas aimé Madison, je l’avais aimé, c’est sûre, mais pas de la même manière que j’aimais cette brune qui se trouvais en face de moi au moment même. Madison était le premier amour, celui qu’on pense parfait, mais il n’en est rien, puisse qu’on est trop jeune pour savoir ce que c’est d’aimer. Je n’osais pas regarder Lottie de peur que mon regard trahisse se que je ressente vraiment pour elle, de peur de voir de la peine ou de la déception à mon égard, de peur que si je finis par la regarder, mon cœur décide de parler, de façon complètement incompréhensible. « && Si je te dis que je t’aime, tu dirais quoi ?! » Finissais-je par dire en levant à peine les yeux du landau, et si elle me virait de l’appartement après avoir dis ça, je ferais mieux de prendre les devant. « Désolé, je n’aurais pas du dire ça ! » Sous le regard qu’elle me lançait sous la surprise de ma question. « Je vais partir, c’était une mauvaise idée en fait ! Tu es peut-être prête à m’accepter avec mon passé, mais je ne veux pas avoir à soutenir ton regard le jour ou tu décideras de me le reproché ! » Voilà c’était dit, même si c’était complètement incompréhensif, je pris la poussette et commença à faire demi-tour. Si je voulais lui prouvé quoi que ce soit, c’était maintenant ou jamais. C’était maintenant à moi de voir si je jouais les lâche ou pas, j’hésitais quelques seconde, m’avançais vers elle, et pris son visage entre mes mains, je déposai un tendre baiser sur ses lèvres. Maintenant c’était dis, les cartes était donné, et c’était à son tour de jouer.
.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: #2026 ~ tavu? ein? (Nottie)   Jeu 14 Mar - 22:08



Je t'aime - trois mots, sept lettres. Un millier de sensations. J'aime Nolhan. Mais je ne suis pas prête à le dire, je veux pas prononcer ces mots, de peur d'être déçue. Même si il s’avérait être amoureux de moi, même si je sais qu'on serait hyper heureux ensemble. Trois mots qui peuvent rendre heureux comme ils peuvent tout détruire. Sa réponse ne se fait pas attendre. Et si je te dis que je t’aime, tu dirais quoi ?! ça veut dire qu'il m'aime ça? Ou bien alors c'est simplement une solution à cette discussion? Et puis, je ne sais pas pour quelle raison, il se rétracte. J'en tomberais de ma chaise si j'étais assise! Désolé, je n’aurais pas du dire ça ! Redis le! Et moi, toujours pas remise, je ne réponds pas, je reste là comme une conne à le regarder, les yeux écarquillés comme si j'avais vu un mort. Pourquoi c'est si dur à dire? Pourquoi je ne peux pas lui dire que je l'aime? Entre temps, il a reposé Jade dans son lendemain et je sens bien à se manière de me répondre qu'il est déçu. Mais je suis bloquée, apeurée. Et puis, il se décide à partir. Je vais partir, c’était une mauvaise idée en fait ! Tu es peut-être prête à m’accepter avec mon passé, mais je ne veux pas avoir à soutenir ton regard le jour ou tu décideras de me le reproché ! Lui reprocher son passé? Je saurais jamais, je n'en serais pas capable, je ne suis pas un monstre. T'en vas pas... Je ne sais pas si c'est ma phrase qui l'a percuté mais il s'est retourné, s'est approché de moi et après avoir posé ses mains sur mon visage, il a déposé un baiser sur mes lèvres. Ce baiser tant attendu et tant espéré venait enfin d'arriver. Je posais mes mains au niveau de sa taille après avoir fermé les yeux, m'agrippant au passage à son tshirt. Mes jambes se sont mises à trembler. J'aurais limite pu tomber à terre si je ne m'étais pas reprise. Je me suis décidée à lui rendre son baiser, à le faire durer tout simplement. J'aimerais que cet instant dure une éternité. Malheureusement, il faudra y mettre fin à un moment donné. Mais pas maintenant, maintenant je suis bien. Mon cœur se met à battre la chamade, j'ai des papillons dans le ventre, c'est une expositions de sensations que je n'ai pas ressentie depuis très longtemps et dieu sait que ça fait un bien fou d'être heureux.. comme je suis heureuse en ce moment. Ce magnifique premier baiser s'arrête - oui, le premier d'une longue lignée, du moins je l'espère. Toujours les mains sur son shirt, je le regarde en souriant bêtement. Euh... euh... Je ne sais pas vraiment quoi dire. Tu m'aimes alors... parce que moi c'est le cas et ça, depuis la première seconde où j'ai posé les yeux sur toi. Et c'est pas ta fille qui changera ce que je ressens. Je me met sur la pointe des pieds afin de poser un doux baisers sur ses lèvres, à mon tour. Est-ce que ce baiser fait de Nolhan mon petit ami actuel?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: #2026 ~ tavu? ein? (Nottie)   Mer 20 Mar - 6:43


“ – Will you accept me after that ?!
ft. Lottie && Nolhan.


J'avais osé faire sous-entendre à Lottie que je tenais à elle plus qu'en simple ami, certes c'était la vérité, mais avec Jade dans les parages, c'était tout sauf le bon moment, il y avait d'autres choses à régler avant mes états d'âmes. Après m'être excuser pour ses paroles, j'avais pris le landau de ma fille et avais commencé à partir, c'était le mieux à faire. Je ne pouvais pas l'embarquer la dedans alors qu'elle a que dix-huit, je ne pouvais pas lui demander de me dire ce qu'elle ressentait vraiment et accepter Jade comme ça, d'un seul et d'un simple coup de baguette magique. « T'en vas pas ... » C'est à ce moment-là que je décida de me retourner, et tant pis pour les états d'âmes, je ne pouvais pas partir sans qu'elle sache vraiment ce que je ressente, mes mains posées sur son doux visage, je déposai un simple et tendre baiser sur ses lèvres, j'attendais juste sa réponse à présent. Celle-ci ne se fit pas attendre, ses mains s'agrippèrent à ma taille et à mon t-shirt par la même occasion, je sentais ses jambes se dérobées sous elle, ma main se cala contre sa taille pour la maintenir à peu près debout, tout en la rapprochant légèrement de moi. Elle me rendis ce baiser, et je ne suis pas retenu cette fois, comme si je voulais lui prouver mes sentiments par ce simple échange de microbe comme mon petit frère n'arrêtait pas de me dire, les enfants ont une conception du baiser beaucoup moins glamour que nous, c'est sûr. Je ne voulais pas m'arrêter, mais il faut bien mettre fin au bonheur un jour pour pouvoir y goûter à nouveau un jour. Mon cœur battait si fort qu'il aurait pu exploser à l'intérieur de ma poitrine, on l'entendait surement à trois kilomètres d'ici. Lorsque nos bouches se séparaient, je voyais son regard, et je ne pouvais m'empêcher de sourire légèrement. « Euh... euh... [...] Tu m'aimes alors... parce que moi c'est le cas et ça, depuis la première seconde où j'ai posé les yeux sur toi. Et c'est pas ta fille qui changera ce que je ressens. » Mon sourire s'élargit simplement, elle pose un doux baiser sur les miennes, ma première main se trouvait toujours sur sa joue, et la deuxième à sa taille, je ne voulais pas rompre se contact, seul chose qui pouvais me convaincre que c'était la réalité. « Je t'aime, si tu savais à quel point ! » Dis-je a quelques millimètres de ses lèvres avant de plaquer les miennes à nouveau sur les siennes. Voilà, c'était fait, c'était dit, Lottie savais ce que je ressentais, et je savais ce qu'elle ressentait. Je ne pouvais m'empêcher d'enlever se sourire qui commençait a me faire paraitre niais sur le visage. Je voulais planter mes lèvres sur les siennes sans ne jamais arrêter cet échange.
.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: #2026 ~ tavu? ein? (Nottie)   Jeu 21 Mar - 22:00



Je t'aime, si tu savais à quel point ! Cette déclaration à l'effet d'une bombe. J'ai envie de lui sauter dans les bras et de plus le quitter. Malheureusement, Nolhan doit s'occuper de sa puce et c'est peut-être pas le moment de lui proposer de rester à l'appartement. Pourtant j'en rêve. Mais je veux pas précipiter les choses. Son visage se trouve à quelques milimètres du mien. Je suis au paradis, littéralement. Il dépose encore un baiser sur mes lèvres. J'avais oublié que ce c'était que d'être amoureux. ça fait tellement de bien, je suis tellement heureuse. Le fait qu'il ai une fille c'est déjà oublié, je ne lui en veux même pas. Notre baiser touche à sa fin et une phrase me brûle les lèvres. Et maintenant, qu'est-ce qu'on fait? On passe de célibataire à en couple? Le sens inverse des chaussettes dans la machine à laver... Réflexion à la con! Je peux pas m'empêcher de sourire également. Moi qui ne voulait plus personne, il semblerait qu'en fait, ce soit le contraire. J'ai toujours été très accrochée à Nolhan d'une façon ou d'une autre. J'en ai été amoureuse, j'ai eu le coup de foudre. Plusieurs fois j'ai voulu laisser tomber et j'y étais presque arrivée. Mais à chaque fois il revenait et je retombais amoureuse. Chaque fois que je croise son regard, je retombe amoureuse. Un coup de foudre, à chaque fois. Vous voyez, parfois, quand on achète un sac, on le trouve magnifique et on a le coup de foudre. Et ce, à chaque fois qu'on le touche et qu'on le voit (oui, le sac - au diable les perversités) on a, à nouveau, ce coup de foudre. Moi c'est pareil. Sauf que c'est Nolhan et que ça fait des années que ça dure. Et je l'aime, putain. J'en suis follement amoureuse. Sa main, toujours posée sur mon visage, me rappelle non stop que c'est réel. Que je ne suis pas entrain de rêver. Cette sensation me fait du bien. J'ai des papillons dans le ventre, j'ai le coeur qui bat super vite et surtout, j'ai l'impression d'être sur un nuage et que plus rien d'autre n'existe autour de moi. Juste lui et moi. Mais il est peut-être un peu tôt pour parler d'un nous, non? Du moins, j'attends de le savoir. Là, je lâche son tshirt et je passe mes bras autour de lui, pour lui faire un câlin. ça m'a manqué. Même si la dernière fois qu'on s'est vus on s'est fait des câlins, oui, encore!

Citation :
- C'est pas terrible, désolé
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: #2026 ~ tavu? ein? (Nottie)   

Revenir en haut Aller en bas
 

#2026 ~ tavu? ein? (Nottie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ONE LAST KISS. :: Logements Magnolia Street.-